Critique Le premier sang, Sire Cédric

premiersang2013Résumé éditeur

Par une nuit d’hiver glacée, deux flics de la criminelle, partis pour surveiller un parrain de la drogue en banlieue parisienne, mettent les pieds dans une étrange affaire. Leur principal suspect est mort brûlé vif dans son appartement et les méthodes employées ne ressemblent pas à un règlement de compte. Eva Svärta, la policière albinos, dominée par le désir obsessionnel de retrouver le meurtrier de sa mère et de sa sœur jumelle, pressent un danger imminent. Et si les fantômes du passé se mettaient à reprendre vie ? Hallucination ou réalité ?

Mon avis

J’ai encore prouvé ma connerie légendaire en lisant Le premier sang. Non pas parce que le bouquin n’en valait pas la peine, loin de là, mais je l’ai commencé en pensant qu’il était le premier tome mettant en scène le personnage d’Eva Svärta alors qu’en réalité, il vient APRÈS De fièvre et de sang. Le plus drôle, dans l’histoire, c’est que j’ai JUSTEMENT De fièvre et de sang dans ma bibliothèque.
En gros voilà : j’aurais pu, pour une fois, faire les choses bien et j’ai fait n’importe quoi.
Si je connaissais déjà Alexandre Vauvert pour l’avoir suivi dans L’enfant des cimetières, je ne connaissais pas Eva et j’aurais aimé commencer par le commencement à son sujet.
Bref, que ce soit « grave » ou non n’est finalement pas très important puisqu’à l’heure où j’écris, la bêtise est faite.
Avoir lu L’enfant des cimetières m’a permis de me familiariser avec l’univers de Sire Cédric qui est assez inédit, du moins pour la lectrice que je suis. Même si je me nourris de thrillers, je ne lui connais pas d’équivalent car il propose des histoires oscillant entre le polar et le fantastique. Disons que Sire Cédric écrit des thrillers dans lesquels il injecte de bonnes grosses doses de fantastique mais que cette démarche est cohérente dans le sens où le fantastique fait complètement partie de l’enquête. Ce n’est pas seulement une toile de fond ou une simple ambiance, là pour les amateurs du genre… non, c’est indissociable du reste et en cela, vraiment bien pensé.
En lisant Le premier sang, j’ai donc retrouvé tous les ingrédients que j’avais découvert auparavant, soit des chapitres assez courts, un peu de gore, pas mal de suspens…
Cette fois, force est de constater que la sorcellerie est à l’honneur avec un florilège de sortilèges maléfiques à la clef. C’est assez immersif, vraiment captivant…mais je crois que j’ai été un peu plus flippée en lisant L’enfant des cimetières.
Nos personnages principaux, Svarta et Vauvert, travaillent tout d’abord chacun de son côté, devant résoudre des meurtres et des disparitions inquiétantes, leurs enquêtes convergeant finalement vers un même point. On peut dire qu’au vu de leur vécu commun (apparemment développé dans le tome précédent), Le premier sang mêle habilement leur vie professionnelle et leur vie privée, cette dimension étant d’autant plus développée chez une Eva apparemment plus que jamais en quête de ses propres vérités.

En bref,

Le premier sang est à conseiller à ceux et celles qui recherchent des thrillers un peu différents et qui n’ont pas peur du fantastique. Pour ma part, j’ai peu de références en ce domaine mais j’apprécie particulièrement le style de l’auteur, que je trouve en réalité beaucoup plus travaillé qu’on ne peut se l’imaginer au premier abord, notamment à cause de sa fluidité qui le rend tout particulièrement agréable à lire. Sire Cédric construit son histoire, ses personnages et ses ambiances mais sans jamais brider l’imagination des lecteurs qui travaille à mille à l’heure tout au long de la lecture.
111930292_o

8 comments

    • Audrey says:

      Oh c’est vrai ? 🙁
      Peut être que tu préfères les histoires plus « classiques » ? Ou alors, c’est une affaire de style… bien que je trouve que Sire Cédric n’écrit pas du tout comme Stephen King (mais je dis pas que c’est ce que tu sous entends hein ! ^^).

      • Chess says:

        Non effectivement ils n’écrivent pas du tout pareil 😉 ! Mais ce sont deux auteurs avec un syle bien à eux, souvent encensés par la critique… et que je n’ai jamais réussi à accrocher avec eux malheureusement :(. Alors que dans l’idée c’est tout à fait mon style !
        Chess Articles récents…Marcella, Saison 1 (ITV, Netflix)My Profile

        • Audrey says:

          Je t’avoue que je n’ai jamais été ultra fan de Stephen King. Je trouve souvent que ses histoires mettent longtemps à démarrer et puis il m’arrive de trouver certains passages bien trop crus…

          Mais malgré tout, j’aime quand même beaucoup l’imaginaire qu’il développe. Ce sont ses histoires qui me font l’aimer mais j’aurais préféré une autre forme ^^ Je n’arrive pas à être touchée par sa manière d’écrire et en même temps, je la trouve addictive. Le dernier que j’ai lu, Marche ou crève, m’a franchement enchantée !!

          Pour moi Sire Cédric n’a pas grand chose à voir avec Stephen King (si ce n’est un certain registre horrifique) c’est pour ça que je trouve le bandeau publicitaire (cf la couverture) un peu mensonger sur les bords.

          M’enfin, tout ça pour dire que c’est dommage mais bon, des fois malgré toute notre bonne volonté, les « rencontres » littéraires n’arrivent pas à se faire !

  1. Kerry Legres says:

    Alors j’ai déjà lu un Sire Cédric, j’avais beaucoup aimé ! J’adore les thrillers, et j’aime beaucoup le fantastique (tourné ésotérique on va dire) mais pour ma part, ça m’avait fait drôle qu’un auteur utilise des « pouvoirs » dans un thriller car finalement est-ce que cela ne rend pas tout ça trop facile ?? J’avais été assez perturbé mais je pense que je relirais cet auteur car j’aime sa plume et qu’il a un vrai univers !

    • Audrey says:

      Je crois comprendre ce que tu veux dire mais je n’avais pas vraiment eu cette impression pour ma part… J’y penserais quand je lirais le prochain ! 🙂
      Tu as lu lequel ?

  2. Zofia says:

    J’ai lu De fièvre et de sang et j’avais aimé, d’ailleurs je l’avais trouvé assez flippant ! je pense que j’en lirais d’autres de cet auteur car comme toi j’aime bien ce mélange et le fait qu’il ait réussi à se créer un univers très personnel et différent.
    Zofia Articles récents…Marathon de l’Epouvante, suiviMy Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge