Critique Pour que chaque jour compte, il était une fois…, Lhattie Haniel

Je ne suis pas une inconditionnelle de la romance mais j’en lis de temps en temps, entre deux polars, deux histoires compliquées car j’aime ce petit vent de fraîcheur qu’elles apportent avec elles. Pour que chaque jour compte, il était une fois…: L’univers étendu du RMS TITANIC est un roman auto-édité de Lhattie Haniel que j’ai eu l’opportunité de pouvoir lire en échange d’une critique.

Nous sommes en 1911. John Crawford et Lee Moore sont deux jeunes hommes fortunés qui souhaitent changer d’air et peut-être même changer de pays pour de bon. Ils quittent donc les États-Unis pour se rendre en Angleterre. A bord du RMS Mauretania, ils rencontreront la tante de Lee, lady Taylor (qui fait semblant de ne pas reconnaître son neveu) et la fille de cette dernière, Grace (qui ignore leur lien familial). Mauvaise ambiance garantie !

Qu’importe ! Les jeunes hommes ont autre chose à faire : ils sont sous le charme de Julia et Hattie Allen. Ils vont passer la traversée à leur courir après. Leurs routes vont se séparer dès leur arrivée à Londres… pour mieux se retrouver ! Mais pour savoir comment les amoureux se retrouveront, il va falloir lire le livre !

Riche en péripéties, ce roman a l’avantage de nous présenter deux binômes particulièrement soudés : Lee et John d’un côté, des frères de cœur réunis par le destin et Julia et Hattie, deux sœurs très proches qui n’ont malheureusement pas la même aisance financière. Julia rejoint le poste de gouvernante qu’elle a décroché et Hattie va se faire embaucher comme couturière. Le point positif de l’histoire est que nos deux jeunes hommes se contrefichent de savoir que ces dernières sont sans le sou.

Non, l’élément perturbateur dans l’histoire, c’est la méchante Vivian qui va mettre pas mal de bâtons dans les roues de nos amoureux…

Enfin, j’ai également bien aimé que l’histoire de nos deux héros s’entremêle un peu avec celle du Titanic. Les parallèles sont assez nombreux et j’ai trouvé ça assez amusant. En fin de roman, l’auteur explique la raison de ces derniers et l’on comprend mieux.

Malgré tout, si je devais faire une critique, je dirais que j’ai trouvé la fin un peu longue à arriver… il faut dire que j’avais bêtement oublié que le sort de Grace n’était pas encore réglé !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge