Critique Le portrait du Mal, Graham Masterton [déstockage de PAL en duo]

1004-portraitRésumé

Ils étaient prêts aux pires atrocités pour conserver l’éternelle jeunesse que leur conférait le portrait maléfique.
Un portrait de douze personnages au visage en décomposition… La toile est l’oeuvre d’un certain Waldegrave, ami d’Oscar Wilde et passionné d’occultisme, mais elle est sans valeur et plutôt médiocre.
Alors pourquoi la mystérieuse Cordélia Gray veut-elle à tout prix s’en emparer ? Quel est le secret du portrait ? Qui sont ces douze personnages ?
Vincent Pearson, l’actuel propriétaire du tableau, découvre un lien entre cette oeuvre démoniaque, et une série de meurtres particulièrement abominables qui secouent depuis quelques mois la Nouvelle-Angleterre

Mon avis

Je ne connaissais absolument pas cet auteur (apparemment spécialisé dans le genre horrifique et très connu par les amateurs du genre *oups ! honte à moi !) et je n’avais jamais entendu parler de ce bouquin mais vu qu’il m’a couté 0,99 cts au moment de l’opération promotionnelle dont il faisait partie, je n’ai pas hésité.

Je l’ai évidemment choisi parce qu’il était un peu question d’Oscar Wilde et de son fameux portrait de Dorian Gray… Qu’importe la manière dont le mythe était revisité par l’auteur, je trouvais ça franchement audacieux et, il faut bien le dire, franchement casse gueule.

Mais en réalité, cela fonctionne parfaitement bien. Le mystère est bien là, l’horreur aussi et la quête de Vincent, que nous suivons chapitre après chapitre (et que nous voyons se rapprocher de la vérité avec angoisse) est franchement passionnante. J’ai adoré les passages descriptifs mais également la famille Gray, envoutante et flippante à souhait !

Violent, pervers, plutôt bien écrit (je ne saurais pas expliquer pourquoi mais j’ai totalement adhéré au style de l’auteur) et ce, jusqu’au final, Le portrait du Mal n’est pas un livre à mettre dans toutes les mains. Si vous êtes un tant soit peu sensible au genre horrifique, vous ferez peut être quelques cauchemar mais si, comme moi, cela vous plait, vous passerez de délicieux moments !

Seul « défaut », peut-être, une histoire particulièrement lente dans la première partie. L’auteur fait évoluer plusieurs personnages à la fois et l’ensemble se met en place de manière un peu longuette et laborieuse mais… ce n’est pas non plus une torture !

113729249_o

8 comments

    • Audrey says:

      Oh il existe aussi en version papier, c’est un vieux livre ( de 85 je crois enfin à peu près) donc tu pourras très facilement le trouver d’occasion !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge