Critique La plage de la mariée, Clarisse Sabard

couv17734582

Résumé

Zoé, 30 ans, est en pleine dispute avec sa conseillère Pôle Emploi lorsque sa vie bascule. L’hôpital l’appelle, ses parents viennent d’avoir un grave accident de moto. Son père est décédé sur le coup, sa mère est trop grièvement blessée pour espérer survivre, mais encore assez lucide pour parler. Celle-ci va révéler à Zoé qu’elle lui a menti depuis toujours : l’homme qui l’a élevée n’est pas son véritable père. Elle donne un seul indice à sa fille pour retrouver son père biologique : « La Plage de la mariée ».

Mon avis

Ce n’est pas si souvent que je lis une auteure (oui, je dis pas « autrice », il paraît que c’est plus juste mais je ne peux vraiment vraiiiiment pas!) française, de mon âge (ou sensiblement du même âge) et qui raconte une histoire qui se passe en France. Et de nos jours ! Car vous savez que je préfère de très loin l’historique avec une grosse préférence pour le Royaume-Uni et que le contemporain, je le réserve principalement à mes lectures-thrillers.

Bref, je ne peux quand même pas dire que je suis sortie de ma zone de confort en lisant ce roman, disons que je n’en ai pas 150 comme ça dans ma bibliothèque. Cela ne m’empêchait pas d’avoir de très grosses attentes (difficile de faire autrement quand toute la communauté Charleston se pâme d’amour pour un titre, forcément ça donne envie d’aimer aussi mais ça met également la barre assez haut  et la chute n’en est parfois que plus dure!).

Force est de constater qu’il n’y a pas de chute douloureuse à clef avec La plage de la mariée, juste un très bon moment de lecture !

Vous le savez, je suis très sensible aux personnages d’un roman (enfin, qui ne l’est pas ?) et je fuis comme la peste les personnalités clichées, incohérentes, figées… Et j’ai donc tout particulièrement apprécié la galerie de personnages qui évoluent dans ce roman, tout simplement parce qu’ils sont très humains, très crédibles, avec une vraie épaisseur… Tous autant qu’ils sont, avec leurs histoires particulières, leurs soucis, leurs projets… ils donnent une dimension très chaleureuse au roman ! On aimerait les connaître, les avoir dans sa vie et même, dans son cercle d’amis !

 Romance, comédie et même… un petit côté « thriller » plutôt sympathique.

J’aime beaucoup les romans qui mêlent un peu tous les genres, par petites touches, afin de construire une intrigue dense et aux multiples facettes. Et c’est un peu ce que nous propose ici Clarisse Sabard. Bien sûr, La plage de la mariée est une histoire de famille ou plutôt, de quête identitaire mais c’est également une histoire d’amitié, une belle aventure humaine. Une histoire d’amour, aussi, avec le fameux Nicolas qui a l’air d’avoir fait craquer pas mal de lectrices.

Bien sûr, j’ai également aimé le mystère qui plane sur l’ensemble du roman (c’est ce que j’attendais tout particulièrement), entre secrets bien gardés, légende locale et suspicion. Autant vous le dire : Zoé va plutôt galérer pour obtenir les réponses qu’elle attend et ce, pour une raison principale : 30 ans après les faits, plus personne ne veut parler des sujets qui la tracassent. Mais c’était sans compter sur sa grande détermination !

En bref,

La plage de la mariée n’était pas du tout un achat prévu mais après l’avoir croisé en librairie le lendemain de sa sortie, je n’ai pas pu résister. Les critiques élogieuses, la trèèèès belle couverture et l’envie de me faire plaisir (même si je ne le mérite pas forcément *autoflagellation*) ont été plus forts. J’ai bien fait car j’ai passé un excellent moment aux côtés de Zoé et de toute sa bande. Le mélange des genres rend la lecture distrayante, parfois triste, souvent drôle et en tous cas, très fraîche et moderne ! Passer de Nice à la Bretagne représente également un beau voyage pour moi qui n’est fait que passer dans l’une et l’autre !  Et vous savez quoi ? En lisant ce roman, je me suis dit que ça ferait un excellent film ! 🙂

14 comments

  1. lacavernedhaifa says:

    D’une part, la couverture est magnifique et le titre très accrocheur ! J’ai vu beaucoup de blogueurs parler de ce livre sur les réseaux sociaux, et je me méfie souvent des mouvement de foule comme ça pour un livre ; mais là ton article m’a vraiment donné envie d’essayer ce livre. Je n’ai pas lu le premier roman de l’auteure qui a lui aussi connu un énorme succès, mais l’intrigue donne envie. Et puis je te fais totalement confiance car lorsque tu n’aimes pas un livre tu ne le caches pas, tu ne fais pas partie de ces « blogueurs médiatiques », alors je pense m’offrir ce livre à mon tour, en espérant y passer un agréable moment de lecture.
    lacavernedhaifa Articles récents…Cat Street, tome 1 et 2 de Yoko KamioMy Profile

    • Audrey says:

      Je ne peux pas te promettre à 100 % que tu aimeras mais j’ai trouvé le livre bien écrit et je suis vraiment sincère au sujet des personnages : je les ai vraiment tous beaucoup aimé ! Toute la bande est très chaleureuse et donne envie de les rencontrer dans la vraie vie. En gros, on a envie d’être à la place de Zoé !
      Contrairement à beaucoup de lectrices, je ne me suis pas attardée sur le personnage de Nicolas dans ma critique, je l’ai trouvé charmant mais je n’ai pas eu le coup de cœur pour lui, pour autant ! Mais l’auteur traite bien la romance, elle est présente mais pas omniprésente du tout, c’est plus un fil conducteur romantique, donc ce n’est ni mièvre, ni « bisounours ».

        • Audrey says:

          Je peux comprendre ^^ Tout est une question de priorités c’est clair ! 🙂 J’ai beau avoir pas mal de livres qui m’attendent, des fois j’en achète des nouveaux qui passent avant tous les autres ! 😀 J’avais envie de lire celui là donc aussi acheté, aussitôt lu !

  2. A-Little-Bit-Dramatic says:

    On le croise partout en ce moment, ce roman ! 🙂 J’ai très envie de lire le premier de l’auteure, ce que je n’ai toujours pas fait (oui, moi aussi, je dis auteure, autrice, je ne peux vraiment pas, qu’est-ce que c’est moche 😀 )… la couverture très belle m’avait accrochée mais j’ai laissé passer du temps et il n’a toujours pas rejoint ma PAL.
    Je ne sais pas si je lirai celui-là…le sujet m’a l’air très dur et je pense qu’il me mettrait mal à l’aise mais il a l’air bien quand même. 😉 Donc pourquoi pas ? Mais j’avoue que tout ce qui est accident de la route me perturbe énormément, j’avais été très mal en lisant Si Je Reste et même longtemps après avoir terminé cette lecture, donc je lirai peut-être l’autre roman de Clarisse Sabard et… je réserve celui-là pour un autre moment. 🙂
    A-Little-Bit-Dramatic Articles récents…L’Enigme de la Diane, tome 2, Des Antilles aux Mascareignes ; Nicolas GrondinMy Profile

    • Audrey says:

      Oh non, le roman n’est pas dur du tout du tout, n’ai crainte ! 🙂
      Certes, il commence (enfin presque) par un accident mortel et c’est triste, on est d’accord mais Zoé est un personnage plein de bonne humeur malgré tout et qui veut s’en sortir. L’auteur ne se complait pas dans les détails et les mois qui suivent l’accident sont racontés de manière assez rapide avant qu’elle décide de partir en Bretagne. Ce n’est pas du tout dur. Je n’ai pas lu Si je reste mais je connais l’histoire et ça n’a absolument rien à voir ! Cela dit, tu peux commencer par Les lettres de rose, c’est sûr ^^ Moi je vais le lire à la fin du mois !

      Sinon MERCI ! Je me sens moins seule avec mon « auteure » à la place d' »autrice » ! 😀 Chaque fois que je le croise sur les blogs ou ailleurs, j’ai envie de réagir mais je me retiens ^^ Je trouve ça très laid moi aussi… Auteure me semble plus facile à utiliser même si la marque du féminin ne s’entend pas à l’oral…

  3. zofia says:

    Il a l’air bien ! j’ai envie de le noter mais en même temps, si je rajoute un livre à chaque article que je lis j’ai pas fini ^^

    Sinon pour auteure/autrice, j’avoue que je trouve ça très moche aussi mais j’ai lu un long article très bien fait qui explique pourquoi c’est plus juste d’utiliser autrice, qu’auteure. Du coup, de temps en temps je le fais, mais des fois je le sens pas et je change pour auteure ^^
    http://www.audreyalwett.com/auteur-auteure-ou-autrice/
    zofia Articles récents…La disparue du désert de Zoë FerrarisMy Profile

    • Audrey says:

      Ouep c’est ce que je dis dans l’article, il est plus juste de dire autrice que auteure mais c’est extrêmement moche. Et comme c’est un mot que je ne dis jamais à l’oral, je ne me vois pas l’écrire ^^ Et j’ai beaucoup de mal à le croiser chez les autres mais je le vois de plus en plus souvent… va bien falloir que je m’y fasse ! 🙁

Laisser un commentaire

CommentLuv badge