Critique Nos pires voisins

Sortie : 6 août 2014

Mac et Kelly viennent d’acheter une maison dans une banlieue tranquille et comptent bien y couler des jours heureux avec leur bébé Stella. Malgré leur vie bien rangée, ces trentenaires se considèrent toujours comme des gens cool et décontractés mais l’arrivée d’une confrérie étudiante dans la maison d’à côté va ébranler leurs certitudes. Le conflit générationnel ne fait que commencer et ça va être sportif !

Pas vraiment prêts à oublier ces fêtes incroyables qui étaient jadis leur quotidien, c’est donc face à l’adversité que Mac et Kelly vont être donc obligés de s’affirmer et d’enfin assumer leur passage dans ce fameux « âge adulte ».

Nos pires voisins n’est pas LE film de l’année mais j’ai passé un très bon moment devant. Il faut dire qu’à mes yeux, la présence de Seth Rogen suffit à l’affaire (il a d’aileurs co-écrit et produit le film). Si Dave Franco m’a fait rire, j’ai un peu moins apprécié le personnage de Zac Efron qui, à mon sens, n’a pas vraiment d’intérêt (même s’il est une grosse grosse caricature de l’étudiant beau gosse déchaîné).

Le film est délirant, plutôt rythmé et les dialogues sont bien écrits. Si je n’ai pas été sensible à tous les gags, j’ai souvent souri devant ces trouvailles plus ou moins heureuses et j’ai aimé la légèreté et la décontraction de l’ensemble. Voir ce couple avec bébé se prendre cette jeunesse en pleine gueule et regretter leurs années universitaires, c’est drôle et à la fois terrible (surtout quand on approche de la trentaine soi même et qu’on se demande où sont passés nos 18 ans).

Alors bien sûr, Nos pires voisins ne brille pas toujours par sa subtilité et les blagues sont parfois un peu lourdingues mais rien à voir avec des films hyper vulgaires tels que Ted ou Albert à l’Ouest. J’ai également trouvé certains passages un peu longs et presque répétitifs mais rien de très très grave pour autant.

En somme, j’ai plutôt apprécié le visionnage de Nos pires voisins que j’ai, de plus, eu l’opportunité de voir en VO ce qui est toujours un plus, même lorsqu’il s’agit d’une comédie !

2 comments

    • Audrey says:

      Bah oui, tout dépend toujours des attentes et puis de l’état d’esprit ma foi ! 🙂 J’ai peut être été plus douce que toi à cause de la présence de Seth Rogen, je sais pas… J’ai quand même reconnu que certains passages m’avaient paru un peu trop longuets !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge