Critique Oscar Wilde et le cadavre souriant, Gyles Brandreth

En soixante ans d’existence, le Baker Street Bazaar n’avait sans doute jamais connu une telle affluence qu’en cette journée. Trente mille personnes avaient fait la queue pour découvrir la dernière attraction de Madame Tussaud : la réplique exacte du petit salon dans lequel, à peine dix semaines auparavant, Mary Eleanor Pearcey avait battu à mort la femme de son amant et le bébé de cette dernière.

Elle avait entassé les corps de ses malheureuses victimes sur le landau du nourrisson et les avait abandonnés sur un terrain vague de Kentish Town, non loin de son domicile.

John Tussaud avait dépensé deux cent livres, soit le prix d’une petite maison, pour acquérir la voiture d’enfant et d’autres souvenirs du crime, parmi lesquels le gilet taché de sang de la meurtrière et le bonbon que suçotait l’enfant au moment de sa mort.

Cet investissement se révéla fort fructueux. À cette époque, l’entrée du Baker Street Bazaar s’élevait à un shilling par personne.

Gyles Brandreth fait partie de mes auteurs préférés depuis que j’ai lu Oscar Wilde et le jeu de la mort, en juillet dernier. Six livres ont été publiés et Oscar Wilde et le cadavre souriant est le 3ème de la série. C’est aussi le 3ème que je lis.

oscar-wildeRésumé

1890. Nous sommes à la veille de Noël et Oscar Wilde, Robert Sherard et Arthur Conan Doyle se retrouvent au Baker Street Bazaar pour admirer quelques horreurs de cire de Madame Tussauds. A l’occasion, Oscar et Robert offrent un manuscrit à Arthur. Ce manuscrit raconte leurs aventures vieilles d’une dizaine d’années. Nous sommes alors en 1881. Oscar vient d’embarquer pour les États-Unis. Il y rencontrera Eddie Garstrang, joueur professionnel et habile de la gâchette mais fera surtout la rencontre de la troupe théâtrale La Grange. Edmond La Grange, acteur mondialement connu, prendra le même paquebot que Wilde pour revenir en Europe et l’invitera à passer du temps à Paris avec lui, notamment pour travailler à une traduction d’Hamlet. C’est à Paris que Wilde rencontrera son ami Sherard. Ensemble, ils feront face à leur première enquête !

Oscar_Wilde_by_Napoleon_Sarony,_with_hat_and_cape,_1882

Mon avis

Ma lecture des deux premiers tomes de la série reste un excellent souvenir mais elle avait quand même été un peu entachée par une légère déception. J’avais en effet déploré que les enquêtes d’Oscar ne soient finalement pas au centre de l’œuvre car quand j’ai commencé ces livres, je m’attendais à lire des polars historiques purs et durs.

Dans ce 3ème volet, nous avons toujours du mystère et des morts à résoudre mais encore une fois, ce n’est absolument pas le centre de l’intrigue. Si tout est cohérent et que tous les faits sont liés entre eux, l’auteur s’amuse à nous raconter l’histoire de Wilde, son voyage en Amérique, son amitié avec l’actrice Sarah Bernhardt… Il faut attendre presque 200 pages sur un peu plus de 400 pour assister à la 1ère mort humaine. Les autres n’arriveront qu’une centaine de pages plus tard. Bref ! Vous voyez un peu le genre !

Malgré tout, ce roman a été un vrai délice pour moi tant la plume de l’auteur est agréable et les personnages, attachants. Contre toute attente, j’ai adoré quitter Londres pour Paris et j’ai aimé voir nos personnages évoluer dans un contexte très théâtral. De plus, ce volume permet d’assister à la rencontre entre Oscar et Robert ce qui est particulièrement intéressant. Revenir 10 ans en arrière nous permet de voir évoluer des personnages plus jeunes, plus fringants et pour Robert, beaucoup plus naïfs car il n’avait alors que 21 ans.

Dès les premières pages, l’auteur nous plonge dans le contexte d’une époque révolue avec ses petits cafés parisiens, ses actrices sulfureuses, la terrible Salle des morts, l’absinthe… l’ensemble étant encore rehaussé d’un niveau par la personnalité charismatique d’un Oscar Wilde peut être fantasmé, peut être proche de la réalité, mais tellement tellement tellement agréable à suivre !

Bref, je suis encore une fois conquise !

thrillerpolar-pativore2

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge