Critique Oblivion

Sortie : 10 avril 2013

J’ai vu Oblivion il y a pratiquement une semaine mais je ne me suis pas pressée pour en faire la critique. Déjà, parce que je n’avais pas vraiment le temps et puis aussi parce que je n’ai pas grand-chose à en dire.

Je n’ai jamais été une grande fan de Tom Cruise. Il y a même une période à laquelle il ne fallait absolument pas m’en parler. Depuis 2 ans, j’ai pourtant un peu changé d’avis à son sujet. J’ai vu quelques films récents qu’on peut appeler « des films grand public » dans lesquels je l’ai trouvé tout à fait appréciable. En somme, je n’avais pas peur de passer encore 2 heures à ses côtés et heureusement car son personnage est omniprésent dans le film.

Pour commencer, j’ai quand même envie de souligner la grande maitrise technique de ce film. J’ai beaucoup aimé cet univers de science-fiction qui nous donne à voir une planète totalement dévastée, devenue une terre hostile. Les paysages désertiques sont d’une grande beauté et nous permettent d’avoir une nouvelle image de la terre, certes catastrophique mais fascinante également. C’est beau, c’est épuré, ça a un côté mystérieux et dangereux à la fois… Au milieu de toutes ces belles images, un réparateur de drones et sa coéquipière évoluent. L’humanité a fuit suite à une attaque extraterrestre et ils ne restent qu’eux (ou presque !)…enfin seulement pour un temps car, leur mission se terminant, ils vont bientôt quitter la Terre eux aussi.

Voilà voilà. La grosse faille du film, c’est son histoire et ses personnages qui sont fades au possible alors qu’ils auraient dû nous enthousiasmer, nous faire croire en cette histoire fantastique. Si j’ai bien aimé l’univers du film et les images, j’ai été atterrée par le vide de l’histoire (on essaie de nous faire croire le contraire mais en fait, il ne se passe pas grand-chose en deux heures). Le romantisme à deux centimes d’euros, les rôles féminins absolument bâclés, la superficialité des dialogues et le fait que de grands thèmes soient seulement survolés au profit d’une histoire d’amour sans intérêt nous laissent franchement sur notre faim.

Construit autrement, le film aurait pu être une véritable merveille…mais non. Gros budget, petit scénario. Aller hop, l’affaire est bouclée… !

En bref, Oblivion est un film inhumain dans le sens où il semble dénué d’émotions. C’est fade, plat et sans reliefs. Aussi froid et rectiligne que le logement ultra moderne des deux personnages principaux. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est un ratage car j’ai vu des films bien pires que ça et ce n’est rien de le dire. Cependant, il manque quand même beaucoup de choses au programme. J’avoue que je me suis un peu puis beaucoup ennuyée. En plus, je crevais la dalle ce qui n’a rien arrangé à l’histoire ! ^^

4 comments

  1. Zofia says:

    C’est beaucoup de choses pour rien finalement, j’en ai pensé à peu près la même chose, tu as pu le voir. Pourtant il y avait matière à faire quelque chose de bien mais de l’histoire des Chacals on ne sait absolument rien ! c’est vraiment dommage…
    Zofia Articles récents…Une histoires des listesMy Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.