Critique Nous York

Sortie : 07/11/2012

Note : 5.5/10

Résumé : Michaël, Nabil et Sylvain, la trentaine, sont trois amis d’enfance. Ils quittent Nanterre pour aller passer une semaine à New York et, accessoirement, retrouver leurs deux grandes copines, Gabrielle et Samia qui sont partie tenter leur chance aux Etats-Unis il y a deux ans de ça. Sur place, ils vont évidemment trouver une ville de folie mais vont être confrontés à plusieurs problèmes dont l’évidente brouille entre Samia et Gabrielle qui semblent avoir du mal à conserver les liens d’amitiés qui les avaient rapprochés en France.

Ce que j’ai aimé : New York est une destination à la mode dans laquelle beaucoup d’entre nous rêvent d’aller. Nous York surfe parfaitement sur cette tendance et sur ces rêves touristiques et c’est, à mon avis, un de ces intérêts premiers : ça m’a fait marrer de voir cette petite bande de banlieusards s’extasier sur les taxis jaunes et tout et tout, juste parce que je sais que j’aurais exactement le même genre de réaction.

La seconde force du film, c’est son casting. Je ne suis pas extrêmement fan de tout ce beau monde mais même si je ne les suis pas, j’apprécie de les voir et surtout, de les voir tous réunis. Ils ont des bonnes têtes, sont en harmonie les uns avec les autres et on devine parfaitement que leur amitié dépasse les rôles qu’ils incarnent.

Ce que je n’ai pas aimé : Les clichés qui s’enchainent pendant 1h30, aussi bien au niveau de la ville de New York qu’au niveau de la relation entre les personnages. Les dialogues, qui sont souvent très très nazes il faut le dire et enfin, le vide de l’histoire. Si, dans les premières vingt minutes, avec l’arrivée des compères en ville, on pouvait s’attendre à quelque chose de classique, mais de cohérent, le reste du film piétine tous nos espoirs. En gros : il se passe que dalle. Si tu aimes les films décousus qui enchainent les scénettes par ci par là, tu vas adorer Nous York. Si tu es sensible à l’intérêt d’une histoire et à sa cohérence, tu vas trouver ça assez navrant.

J’ai également un regret : si la réalisation tient la route, je n’ai pas trouvé que les plans sur New York étaient très intéressants. J’aurais aimé plus de classe, plus de style pour filmer une ville qui doit, par définition, nous faire rêver. Le constat final du film est également bien triste, voire déprimant alors qu’à mes yeux, Nous York devait être une comédie sur le rêve américain et tous les délires qui s’ensuivent.

En bref : Nous York a des côtés très sympathiques mais le souci majeur est qu’il sonne creux. Le reste sonne faux tant l’histoire est morcelée, incohérente. Ce n’est même pas émouvant ou beau. C’est juste raté.

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.