Critique Nos âmes jumelles, Samantha Bailly

61gDYBnydaL._SX343_BO1,204,203,200_Si je n’ai pas été convaincue à 100 % par Nos âmes jumelles c’est avant tout parce qu’à 31 ans, je ne pense pas être la cible idéale pour ce genre de roman. Nos âmes jumelles s’adresse, selon moi, à un lectorat plus jeune c’est à dire aux lycéennes, voire aux jeunes étudiantes. Bien sûr, ça ne veut pas dire qu’à 26 ou 40 ans vous trouverez forcément ce roman sans intérêt, tout dépend de ce que vous recherchez en l’ouvrant. Malgré tout, je sais que je l’aurais adoré si je l’avais ouvert à l’adolescence.

L’histoire

Ce roman raconte le parcours de deux ado qui n’ont, a priori, rien en commun. Sonia est blonde, populaire, enchaîne les conquêtes et est issue d’une famille très décontractée où chacun fait ce qu’il veut. Lou est brune, beaucoup plus renfermée, elle manque de confiance en elle et son quotidien est régit par une mère totalement rigide pour qui tout doit être organisé au millimètre près. C’est le forum Trames qui va finalement les rapprocher : Sonia, qui écrit et Lou, qui dessine, vont finalement vivre une belle amitié artistique.

Mon humble avis sur Nos âmes jumelles

J’ai bien aimé le brassage des sujets de Nos âmes jumelles car l’auteur parle aussi bien des tourments et des questionnements de l’adolescence, des problèmes du quotidien des jeunes, des premiers amours, du harcèlement (le meilleur ami de Sonia est gay et subit la bêtise de certains camarades) mais également d’internet et de toutes les rencontres qu’on peut y faire, bonnes ou mauvaises. Le contenu est simple mais d’une certaine manière, assez riche.

En mon temps, j’ai beaucoup traîné sur des forums, j’ai discuté avec des inconnus pendant des heures sans jamais les avoir rencontrés, j’en ai rencontré d’autres et j’ai toujours été surprise par ces rencontres, dans le bon comme dans le mauvais sens… Même si je n’avais jamais vécu des amitiés aussi fusionnelles que celle de Lou et Sonia, bien des situations et des propos racontés par Samantha Bailly ont fait écho à ma propre expérience. C’était sympa.

Bien sûr, l’amitié entre les deux filles et plus particulièrement leur entente artistique est au cœur du roman et lui donne sa part d’originalité. Samantha Bailly cherche visiblement à faire passer un message positif grâce à ses héroïnes, un message qui vous dirait qu’avec beaucoup de travail (et peut-être une pincée de chance, quand même), il est possible d’arriver à ses fins et en l’occurrence, de construire son existence autour de sa passion. Nos deux ado veulent y croire et nous savons qu’elles y arriveront.

En bref,

Samantha Bailly nous livre ici une histoire sympathique, crédible. On sent que l’auteur est jeune (née en 88) et qu’elle sait de quoi elle parle (dans le sens où elle est proche de la génération qu’elle évoque dans son livre). Le résultat est frais, positif et distrayant. J’ai aimé que l’auteur prouve qu’on peut faire de belles rencontres sur internet, et que virtualité ne rime pas forcément avec mauvaise surprise. C’est une lecture totalement appréciable mais pas forcément inoubliable pour la lectrice que je suis. Néanmoins, je lirais avec plaisir la suite si elle me tombe sous la main !

Room-Read-livres-hauteur-enfants_0_730_502

23/91

J’ai lu ce livre dans le cadre de mon challenge perso « Je vide ma PAL »

6 comments

    • Audrey says:

      C’est clair qu’on est plus la cible mais bon, des fois on peut avoir de bonnes surprises quand même ! 🙂 C’est très facile et rapide à lire, c’était idéal pour les vacances mais ça ne me laissera pas un souvenir impérissable c’est clair !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge