Critique Monstres Académy

Sortie : le 10 juillet 2013

J’avais particulièrement hâte de voir Monstres Academy : la bande-annonce, vue plusieurs semaines avant sa sortie, m’a mis l’eau à la bouche.

Ce nouvel épisode s’attarde sur la vie étudiante de Bob Razowski. Depuis tout petit, il rêve de rentrer à la fameuse Monstres Academy où les meilleures Terreurs apprennent les rudiments du métier. Il y rencontrera notamment James P. Sullivan qui ne connait pas les mêmes soucis que Bob : c’est naturellement qu’il arrive à faire peur alors.  Bob, lui, galère à trouver une certaine crédibilité. Néanmoins, quelque chose va les rapprocher : ils vont tous deux réussir… à se faire virer de l’université et tout faire pour la réintégrer.

Autant vous le dire tout de suite : Monstres Academy n’est pas aussi drôle que je le pensais. L’histoire est un peu bateau, déjà vue, déjà traitée ailleurs et met des plombes avant de vraiment se mettre en place. J’ai (et les autres spectateurs également) très peu ri pendant la première demi-heure (environ). Les choses se sont un peu débloquées par la suite mais pas encore assez à mon goût.

Malgré tout, l’idée de nous plonger au cœur d’une grande université pour les monstres… c’est juste génial. Le campus immense, la doyenne-qui-fait-flipper, les fraternités, les fêtes…tout cela est prétexte à une suite de gags plutôt drôles. La vie étudiante à l’américaine est caricaturée par le biais de personnages tous plus hauts en couleurs les uns que les autres. J’ai particulièrement aimé ceux qui composent l’équipe de Sulli et de Bob. Décalés et mignons, ils ont la rage de vaincre !!

Parmi les points positifs, on peut également évoquer la qualité de l’animation. La 3D est carrément bluffante et parfois, j’avais presque l’impression d’être dans un vrai film tant l’image était belle. Enfin, une fois l’histoire lancée elle ne s’arrête plus ! Les péripéties s’enchaînent à un rythme frénétique qui nous évite l’ennui.

En somme, Monstres Academy est un film d’animation charmant et divertissant mais une fois les premiers décors posés, il manque cruellement d’originalité et donc, de créativité. Heureusement que le panel des personnages secondaires apportent ce petit plus que Bob et Sulli ne nous donnent pas forcément.

2 comments

  1. auroreinparis says:

    J’ai tellement aimé Monstres et cie que j’ai vu assez jeune, que ta critique me donne envie de ne pas voir celui-ci de crainte d’être déçue. J’hésite encore. Je le verrai peut être pas au ciné du coup.

  2. Audrey says:

    Il a beaucoup de qualités quand même hein ! 🙂 C’est très agréable à regarder mais je m’attendais à un peu plus d’humour.

    Heureusement, on découvre quand même de nouveaux personnages qui valent franchement le coup d’oeil… mais je préfère ne pas en dire plus ^^

Répondre à Audrey Annuler la réponse

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.