Critique mini série Orgueil et Préjugés

Il y a trois ans, à Noël, j’avais reçu l’intégrale de Jane Austen. Enfin pas l’intégrale des livres, plutôt l’intégrale des adaptations BBC. Parmi elles, il y avait le fameux Orgueil et préjugés avec Colin Firth. Je me suis bien entendu empressée de commencer par ces 6 épisodes là ! Dernièrement, je l’ai prêté à une amie…et quand elle me l’a rendu, j’ai finalement eu envie d’y plonger à nouveau. Un weekend plutôt tranquille m’a permis d’en venir à bout rapidement.

L’histoire est toujours la même : Mrs Bennet n’a qu’une envie : marier ses 5 filles. Le jour où le très sympa (et très riche) Charles Bingley, loue la demeure voisine, Netherfield, un vent de folie souffle dans l’esprit de cette mère de famille. Elle souhaite le caser avec sa jeune et si raisonnable Jane. Si Charles apprécie la douceur de cette dernière, ses plans amoureux risquent de tourner court. Il est en effet accompagné par ses deux sœurs et par son ami, Mr Darcy, qui considèrent que la famille Bennet est peu fréquentable.

Il y a bien longtemps, plus de 10 ans, j’ai dévoré (pour la première fois) le premier tome de Bridget Jones. Dedans, Bridget racontait son amour pour cette série mais surtout pour cette fameuse scène où l’on voit Mr Darcy sortir de l’eau avec sa chemise collée à son torse (que j’imagine velu). Si cette scène (symbole de l’érotisation des récits austeniens, alors que dans les romans de l’auteur, il n’est question que de l’esprit et encore et toujours de l’esprit) est devenue mythique pour bien des anglaises, la série en elle-même est carrément culte au Royaume Uni. Aujourd’hui, elle commence quand même à se faire assez vieille : elle a quand même été tournée en 1995 ! J’avoue qu’il faut un peu de temps pour s’y faire. Ça a 20 ans et ça se sent…un peu. Dès qu’on rentre dans l’histoire, le côté vieillot s’oublie vite. Si la présence de Colin Firth en ténébreux Mr Darcy est sans doute LA raison pour laquelle je conseille son visionnage (il est le Darcy le plus charismatique de tous), on peut également souligner la justesse de cette adaptation et surtout, sa grande fidélité à l’œuvre originelle. C’est quand même l’essentiel non ?

Bon ok, cela fait un bail que je n’ai pas relu Orgueil et préjugés mais j’ai l’impression qu’il y a tout : les rencontres autour d’un thé, les bals, les promenades dans la campagne, les quiproquos, la gentillesse de Jane, l’impertinence d’Elisabeth (c’est quand même la principale héroïne) et la bêtise terrible des deux plus jeunes sœurs. J’ai particulièrement apprécié la finesse des dialogues et l’humour de Mr Bennet, le père.

En somme, si vous avez un peu plus de 5 heures devant vous, accordez-les à cette adaptation d’Orgueil et préjugés qui est assurément la meilleure pour le moment. J’ai peine à imaginer un meilleur Mr Darcy mais peut être aurais-je aimé une autre Jane (censée être très belle et que là, je trouve absolument moche) et une autre Elizabeth (qui ressemblerait un peu à l’Elizabeth qu’incarne Gemma Arterton dans Lost in Austen).

2 comments

  1. sanasan says:

    Sans aucun doute la meilleure adaptation! J’ai également le dvd des adaptations BBC de Jane Austen et même si je regarde au moins une fois par an celle d’Orgueil et préjugés ma préférence va à Persuasion avec l’excellente Sally Hawkins et le non moins excellent Rupert Penry Jones que je dois voir au moins une fois tous les 2/3 mois 🙂
    sanasan Articles récents…Sinon nos enfants? Ils lisent quoi?My Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge