Critique Les Médicis : Maîtres de Florence – saison 1

medicis

Résumé

Florence, 1429. Fils de berger, Giovanni de Médicis a transformé la banque familiale en une puissance économique et politique sans précédent. Mais le pouvoir fait des envieux. Lorsqu’il est assassiné, ses fils Cosimo et Lorenzo ne manquent ni de suspects, ni d’ennemis. Au sein même du clan Médicis, l’entente est fragile. Mais l’ennemi est aussi intérieur… S’il sait qu’il faut parfois faire un mal pour un bien, jusqu’où Cosimo sera-t-il prêt à aller pour défendre les Médicis, Florence – et une révolution qu’on appelle aujourd’hui Renaissance ?

avec-les-medicis-sfr-se-met-aux-series,M383500Mon avis

Je ne suis pas une fille très intéressée par les séries « politiques », c’est un fait. Mieux encore : les petites magouilles pour avoir plus d’argent et plus de pouvoir sont généralement des sujets qui, à quelques exceptions près, ne me passionnent pas quand je regarde des fictions. Si je suis généralement une grande fan des séries mettant en scène les rois et les reines de France ou d’Angleterre, je me souviens, par exemple, de n’avoir pas spécialement apprécié la série sur les Borgia que beaucoup avaient encensée. Je ne sais d’ailleurs plus vraiment si j’ai regardé The Borgias ou Borgia ^^, c’est dire ! (mais je crois que c’était celle de Canal+). Comme quoi, ce n’est pas parce que c’est historique que c’est forcément pour moi.

Les 8 épisodes de cette première saison ont donc été accueillis avec différents niveaux d’enthousiasme.

Le début ne m’a pas spécialement plu mais j’ai persisté car le second épisode m’a paru très prometteur. Puis mon intérêt, qui avait bien augmenté, a finalement décru à mesure que les épisodes se succédaient pour arriver à un niveau assez bas à la fin de la saison, il faut bien le reconnaître.

les-medicis-sfr-ziveJe ne suis pas spécialement une groupie de Richard Madden mais il fait partie des raisons principales qui m’ont poussée à voir la série. Cet acteur est loin d’être mauvais et il est extrêmement beau quand il sourit. SAUF que dans cette série, il ne sourit JAMAIS. C’est un peu l’ambiance générale de l’histoire, d’ailleurs : se déchirer, se critiquer, se foutre dans la m***** (car beaucoup de pouvoir et d’argent ne va pas sans avoir beaucoup d’ennemis) ET faire la gueule.

Tous ces Médicis m’ont semblé franchement antipathiques et c’est aussi une raison pour laquelle je n’ai pas adhéré à la série. Je n’ai pas pu développer d’intérêt affectif pour les personnages. Difficile, dès lors, de s’intéresser à leur destin.

les_medicis_casting

Quitte à fâcher, je dirais même que que Richard et celle qui joue sa femme, soit Annabel Scholey, sont en réalité de vraies erreurs de casting car ils sont beaucoup trop jeunes pour les rôles qu’ils sont censés incarner.

Cela n’engage que moi (car je n’ai aucune connaissance historique sur l’époque ni sur la famille Médicis, je tiens à le préciser) mais je peux vous dire que cela m’a ÉNORMÉMENT dérangée car j’ai trouvé ça tout, sauf crédible. Notamment dans les scènes où les acteurs jouent avec celui qui incarne leur fils.

J’ai regardé vite fait et le vrai Cosme de Médicis a eu son fils, Pierre,  à l’âge de 27 ans. L’acteur Richard Madden en a 30. L’acteur qui joue son fils dans la série, soit Alessandro Sperduti, en a 27. Ils sont presque né la même année et un peu de maquillage et quelques mèches blanches n’y font rien : deux gars de 30 et 27 ans ne peuvent pas jouer un père et son fils. Et bien évidemment, un acteur de 30 ans, même légèrement grimé, ne peut pas être crédible pour incarner un patriarche, au moins un chef d’une famille telle que celle des Médicis. En somme, je crois qu’on a balancé Rob là dedans parce que ça fait « vendre », au détriment de tout logique d’un point de vue casting. [Et ça a marché, j’en suis la preuve vivante ! ^^]

Quant au contenu de la série, à mes yeux il était un peu trop axé sur la vie sentimentale, familiale des personnages quand j’attendais un contenu plus poussé et plus documenté sur la naissance de la finance moderne.

Pour moi c’était plus romancé que vraiment historique. C’est sans doute un point de vue qui se défend, montrer cette famille vue de l’intérieur à un moment très particulier de son expansion mais quand même… Je n’ai pas réussi à saisir l’intensité des événements qu’on m’a proposé au cours de ces 8 épisodes. Je ne me suis pas sentie concernée ou même intéressée. Peut-être parce que la série est un peu austère ?

En bref,

Total respect aux fans de la série Les Médicis car la série est loin d’être bête et sans intérêt (même si j’ai lu que les anachronismes sont nombreux ? à confirmer !). Pour ma part, je ne l’ai trouvée ni palpitante, ni instructive et pas forcément très belle d’un point de vue images mais j’ai apprécié qu’elle ne soit pas racoleuse (j’avais peur qu’il y ait une scène de sexe toutes les 5 minutes et ce n’est absolument pas le cas). Je crois que je ne suis juste pas le public visé pour une telle histoire ! Tant pis !

13 comments

  1. sanasan says:

    On est d’accord 😉 Pour moi aussi ce fut les montagnes russes lors du visionnage. un début très prometteur et… pouf !! Mon intérêt s’est totalement essoufflé. Entièrement d’accord sur le choix de Comismo… sa belle gueule n’a pas réussi à faire oublier le fait qu’il a l’âge de son fils ?! En revanche, j’ai bien aimé sa femme… certes, un peu filoute mais tellement belle (elle me fait d’ailleurs pensé à Kate Middleton 😉 )
    sanasan Articles récents…Les demoiselles d’Arisaig… la genêseMy Profile

  2. A-Little-Bit-Dramatic says:

    Contrairement à toi, j’avais plutôt apprécié Borgia, la série de Canal mais n’avait pas aimé celle de Showtime. Après avoir aimé l’ambiance des Tudors, j’avais été vraiment déçue par la série sur les Borgias. ^^

    Pour ce qui est de cette série sur les Médicis, je ne l’ai pas vue mais je n’en ai pas spécialement envie pour le moment. Non seulement ce n’est pas la période historique qui me passionne le plus (même si, c’est vrai, le personnage de Cosimo de Médicis est assez fascinant) mais je pense que mon ressenti rejoindrait le tien.

    Pour en revenir aux livres, si tu aimes les Médicis, par contre, je peux te conseiller La Saga des Médicis, en trois tomes. Elle a été écrite par Sarah Frydman et se déroule jusqu’à la fin du XVème siècle. Ce n’est pas de la grande littérature mais après relecture l’an dernier, j’avais trouvé que c’était une saga historique plutôt cohérente et efficace, malgré quelques petits détails. 🙂
    A-Little-Bit-Dramatic Articles récents…Trilogie Tannhauser, tome 1, La Religion ; Tim WillocksMy Profile

    • Audrey says:

      Je ne connais pas la saga dont tu parles mais j’irai jeter un œil 🙂
      En fait, je dis que je n’avais pas aimé la série de canal mais en réalité je crois que j’avais laissé une saison en cours de route. Je voulais y revenir mais je n’y suis finalement jamais revenue. ça veut sans doute dire que j’avais été à moitié convaincue…

  3. lacavernedhaifa says:

    Je me méfie souvent des série sur de grandes familles historiques ou sur des personnages illustres, je pense à la série Versailles de Canal + que je n’ai pas aimé du tout ! Par contre malgré ta déception je suis curieuse de regarder cette série sur les Médicis qui m’intéressent notamment à cause de leur grand mécénat dans le domaine des arts
    lacavernedhaifa Articles récents…Bilan du mois de Mars #2017My Profile

    • Audrey says:

      Même chose que toi, je n’ai pas du tout aimé la série Versailles ! J’ai poussé jusqu’à 4 épisodes parce que j’étais vraiment dégoutée de pas aimer mais je n’ai pas pu adhérer !
      La dimension mécénat est bel et bien évoquée dans cette première saison mais ce n’est malheureusement pas ce qui prime au cœur de l’intrigue !

    • Audrey says:

      C’est toujours compliqué de trouver le temps de tout voir… et on a toutes nos priorités ! J’ai regardé celle là car elle passait en replay et je trouvais ça pratique ! 😀

  4. zofia says:

    C’est vrai que sur les photos, les personnages paraissent assez austères ! alors que pour moi les Médicis, c’est plutôt la flamboyance !
    J’ai finalement raté les premiers épisodes et je n’ai pas eu le courage, la foi ou l’envie de les rattraper, et je suis un peu passée à autre chose.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge