Critique Mary Reilly, Valérie Martin

C’est toujours une grande joie pour moi de recevoir un livre gagné de ci, ou de là. C’est quand même assez rare, donc d’autant plus précieux ! Un grand merci à Babelio et aux éditions Libretto !

Celui-là faisait donc partie de ma sélection lors de l’avant-dernière Masse Critique Babelio. Je l’avais choisi parce qu’il se déroule à l’époque victorienne (ma sélection de base était d’ailleurs constituée de trois livres se passant durant cette période) et aussi parce que c’était une réécriture de l’histoire du Docteur Jekyll et de Mr Hyde (peut-être avez vous vu le film avec Julia Roberts et John Malkovich sorti en 96… le livre a quant à lui été publié en 90).

CVT_Mary-Reilly_602L’histoire

Mary Reilly est servante dans une honorable maison victorienne. Plus particulièrement chez un certain Docteur Jekyll. Introvertie, discrète, très soucieuse de rester à sa place et de servir un maître auquel elle voue presque un culte, Mary est également instruite puisqu’elle sait lire et écrire. Tous les jours, ou presque, elle écrit dans ses carnets.

Ce roman se présente donc sous la forme d’une sorte de journal intime. C’est Mary qui nous raconte sa vie, son quotidien chez le docteur, l’arrivée de l’assistant Mr Hyde et toutes les questions qui en découlent. Avec Hyde, si différent du doux Docteur, Mary se retrouve confrontée à la violence qu’elle a connu durant son enfance. Fascinée, apeurée, celle qui se voulait raisonnable avant tout va peu à peu perdre pied.

Mon avis

J’ai lu le bouquin de Stevenson il y a un bail donc tout ce qui tourne autour du Dr Jekyll et Hyde était un peu… lointain pour moi. Je me souvenais néanmoins, comme tout le monde je crois, que Mr Hyde n’est autre que le double maléfique du docteur, double apparu suite à une expérience ayant mal tourné.

Dans le roman de Valérie Martin, une petite originalité néanmoins : toute l’histoire est vue par les yeux d’une servante. Et d’une servante amoureuse, qui plus est.

La première partie du roman est intéressante (car on plonge dans le quotidien d’une servante) puis vite un peu ennuyante car très redondante (parce que le quotidien d’une servante, ben c’est monotone). Mary parle de son quotidien, de son travail, de ses envies de faire un jardin dans la petite cour, de son maître qu’elle aime (bien qu’elle ne le dise jamais en ces termes), de son inquiétude à son sujet (il travaille beaucoup, est de plus en plus bizarre) et nous raconte tous les petits faits étranges qui l’alertent de plus en plus (elle est souvent aux aguets la nuit). L’arrivée de Mr Hyde, très mystérieuse, donne une dimension plus excitante à l’histoire, je ne vous cacherai pas qu’on s’inquiète un peu beaucoup pour la très sage Mary !

Difficile de vous en dire plus sur l’histoire sans me mettre à tout vous raconter !

Malgré une originalité certaine, je n’ai pas été totalement emballée par ce roman.

Attention, je ne dis pas qu’il ne m’a pas plu, juste que je n’ai pas été aussi enthousiaste que je l’aurais souhaité. La raison de cette petite déception repose principalement sur le fait que j’ai peu apprécié le style de Mary. Non pas qu’elle écrive n’importe comment, elle est carrément instruite pour une servante, mais j’ai trouvé que son récit était souvent répétitif et surtout, qu’elle s’attachait trop aux détails, petite manie qui m’a très vite agacée. Certes, j’imagine que ces deux points sont parfaitement voulus par l’auteur et je comprends leur raison d’être. Cela étant dit, moi, en tant que lectrice, j’aime la fluidité donc ça ne me correspondait pas vraiment au final.

Le principal intérêt de Mary Reilly est de donner un éclairage différent au mythe du Docteur Jeckyll et du fameux Mr Hyde. On connaît l’histoire mais aux côtés de Mary, on oublie tout et on redécouvre ! Dommage, je n’ai pas trop adhéré à la plume de la servante. 

masse-critique-babelio

tous les livres sur Babelio.com

3 comments

  1. Zofia says:

    Je l’avais coché aussi mais j’en ai eu un autre ^^ Il me tentait pour la Masse Critique mais je ne crois pas que je l’achèterais…
    J’ai eu Umami, un roman mexicain dont il faut que je fasse la chronique d’ailleurs !
    Zofia Articles récents…Les pieds sur terre ?My Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge