Critique manga Underwater, Yuki Urushibara – 2 volumes, série terminée-

Publié aux éditions Latitudes, le manga Underwater est un manga conçu en deux tomes grand format.

Underwater-2-ki-oon

L’histoire

Au Japon, l’été, il fait très chaud. Très très chaud (j’en sais quelque chose hum!!). L’histoire d’Underwater commence donc dans un contexte estival totalement étouffant. En pire ! C’est carrément l’enfer sur terre, la cata quoi.

Partout dans le pays, c’est la canicule, le niveau des rivières, des lacs, des barrages baisse et tout le monde crève de chaud… La jeune Chinami ne peut plus s’entraîner à la piscine, qui est fermée, et fait un malaise pendant le cours de sport en plein air censé remplacer ses heures de natation. Pendant son malaise, elle rêve qu’elle débarque dans un village verdoyant où la pluie tombe encore et toujours (un peu comme en ce moment ^^). Sur place, personne ou presque : un vieux monsieur et un petit garçon qui l’accueillent avec bienveillance.

Chinami se réveille et en parlant de ce rêve à ses proches, elle va réaliser que ce fameux village est directement lié à l’histoire de sa famille.

Mon avis

Il est SUPER difficile de parler d’un manga comme Underwater sans révéler l’histoire et ses secrets. Je me contenterai donc de faire court pour ne pas être tentée de vous en dire plus queUnderwater-1-ki-oon nécessaire mais… je pense que les deux tomes de ce manga représentent un joli cadeau à se faire ou à faire à un proche fan de mangas. Les couvertures sont magnifiques et les dessins de Yuki Urushibara, sobres et simples tout en étant bien détaillés. J’ai trouvé les personnages expressifs et les paysages bucoliques et sauvages, vraiment immersifs. Les dialogues sont eux aussi très simples mais pas inintéressants pour autant et si la mangaka a fait le choix de laisser pas mal de cases vides (sans échanges entre les personnages), c’est aussi (du moins je crois) pour renforcer le calme et l’aspect paisible de son histoire.

Malgré tout, il y a un vrai contenu dans Underwater, une vraie histoire et surtout, beaucoup de nostalgie dans ce récit. Nous sommes dans un sorte de légende, un récit mi-réaliste, mi-surnaturel où la famille, l’attachement à la terre et la nature sont trois thèmes majeurs.

J’ai trouvé un lien qui vous permet de feuilleter les premières pages du premier tome pour vous faire une idée ! (servez-vous de votre souris pour tourner les pages, le sens de lecture étant le sens japonais, bien entendu !).

One comment

  1. Pikobooks says:

    Bravo pour cette belle chronique !
    J’espère que Underwater trouvera son public car c’est un duo qui mérite vraiment qu’on s’y intéresse. Une pause de lecture très récréative et détente.

    🙂

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.