Critique manga : Roji ! (tome 1 à 3)

Cela fait vraiment un bail que je n’avais pas écrit de critique manga. Je reviens avec les 3 premiers volumes du manga Roji ! Ce manga a la particularité de pouvoir être lu dans NOTRE sens de lecture à nous. Il est également entièrement en couleurs. Ce qui le rapproche donc plus de la BD enfantine que du vrai manga (du moins pour ce qui est de la forme, pour le fond, c’est autre chose.

roji-choupinou

Roji! est un manga écrit et illustré par Keisuke Kotobuki. Ce monsieur décrit son style graphique comme étant très proche de la peinture et c’est totalement vrai. Les dessins sont souvent dans les tons pastels et ont un petit truc poétique qui ne pouvait que me plaire. A côté de ça, il y a évidemment l’omniprésence des chats dans l’histoire : forcément, j’adore !

Concernant le fond de l’histoire, sachez avant tout que l’univers de Roji! reste assez enfantin. Je crois que c’est assez facile à deviner en regardant les dessins. Chaque volume est composé de petites histoires qui mettent en scène des enfants (et des chats) dans un quartier pas si banal que ça…. Ces histoires mêlent vie quotidienne et merveilleux. A partir de là, on peut vite s’attendre à tout et n’importe quoi : des petites fées, des chats qui parlent, des lapins-bus…

C’est néanmoins vraiment dommage que les histoires soient aussi courtes. J’ai souvent eu l’impression qu’une histoire se terminait alors qu’elle venait à peine de commencer, d’où un léger agacement. Ce manga me semble donc beaucoup mieux adapté à un jeune public qui ne sera pas trop regardant sur la qualité et l’épaisseur du scénario. Pour ma part, j’ai quand même trouvé ça très frais et divertissant.

A savoir : je n’ai que les 3 premiers volumes mais depuis, deux autres ont été publiés.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge