Critique manga : Lady and butler

Lors de mes deux dernières années de lycée et de mes débuts à la fac, j’ai lu énormément de mangas.  J’en ai acheté quelques-uns. J’en ai emprunté des tonnes à la bibliothèque et je m’en suis fait prêter plein par des amis ayant la même passion que moi. Puis j’ai arrêté d’en lire.

Je viens de m’y remettre. Est-ce mon très prochain voyage au Japon qui m’a inspiré cette envie ? Peut-être bien. Pour fêter mes retrouvailles avec les bd japonaises, j’ai acheté les premiers tomes à d’un shōjo bien classique : Lady and Butler. J’ai beau aimer toutes sortes d’histoires, j’ai un faible pour les mangas pour filles un brin cucul et Lady and Butler est parfait sur ce point-là.

Lady and Butler raconte l’histoire de Ryô Himura. Elle a 17 ans, elle est jolie, légèrement naïve, très naturelle et surtout trop gentille. Venant de perdre ses parents dans un accident, elle passe d’un milieu modeste à un univers friqué (celui de ses grands-parents qui l’ont récupérée) et ne sait pas vraiment se comporter dans la haute société.

En début d’année, elle débarque à l’académie Sôseikan où les élèves sont séparés en deux classes différentes : la classe L (pour les lords et les lady) et la classes B (pour les butler, soit les futurs majordomes). Pour rentrer en classe L, il faut être riche ou venir d’une grande famille. Pour être dans la classe B, il faut être excellent et passer un concours très difficile.

Ryô Himura, en classe L, va y rencontrer le bel Hakuô Kanzawa. Riche héritier, il devrait être en classe L mais a choisi de passer en classe B pour ne pas profiter de ses avantages sociaux. Il va vite devenir le majordome attiré de Ryô et lui apprendre à se tenir en société. Bien entendu, leur relation strictement scolaire va sans doute se changer en histoire d’amour.

Les intérêts de ce shōjo sont les suivants : les personnages principaux sont beaux, l’histoire est simple et divertissante, les personnages secondaires sont hyper attachants. En plus de cela, il y a beaucoup d’humour et quelques scènes par ci par là qui retiennent l’attention fleur bleue des lectrices. Ça se lit… rapidement et avec un plaisir non dissimulé. J’ai lu les deux premiers et je n’ai qu’une envie : lire la suite !

A venir : quelques mots sur un manga plus sérieux dans lequel je vais me plonger prochainement : I am a hero. Soit l’histoire d’un magaka parano qui cherche à survivre dans un Japon à feu et à sang : une épidémie change les humains en monstres sanguinaires.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.