Critique manga : Doubt, Yoshiki Tonogai

doubt-tome-1-1doubt-volume-2doubt-volume-3 8045244

A l’origine, Rabbit Doubt n’était qu’un jeu sur téléphone. Dans ce jeu, des lapins devaient débusquer le loup qui se cachait parmi eux en tuant les lapins louches les uns après les autres… Cette fois, plus d’écrans interposés : le jeu devient réel et une poignée d’adolescents se retrouve enfermée dans un bâtiment désaffecté.  Une nouvelle partie qui commence… Et cette fois, c’est pour de vrai !

Mon avis

Je ne peux pas vous dire que je n’ai pas aimé lire Doubt. Cela reste une lecture légère, rapide, distrayante. Il y a finalement assez peu de dialogues et beaucoup d’action (et c’est parfois assez brouillon) ce qui permet d’avancer vite dans l’histoire. Quand, comme moi, on a presque avalé les 4 tomes en une seule journée, c’est important de rester accroché à une intrigue. Non ?

Je ne vous cache pas que ce manga est très légèrement horrifique dans le sens où l’intrigue est basée sur un jeu de massacre. Des ados qui se connaissent mal (ou peu) se retrouvent ensemble dans une situation critique. Forcément, les masques vont vite tomber aussi vite que les têtes. Il y a tout un fil conducteur autour de codes barres, de portes qui ne s’ouvrent que dans certaines conditions… Au programme : de l’enfermement et de l’angoisse. Attention, on compare souvent ces mangas avec les films Saw… à mon sens, ça n’a absolument rien à voir alors ne vous faites pas avoir par des rapprochements trop rapides !

Le souci ?

Dès le départ, je me doutais de la fin de l’intrigue. Il suffit de faire quelques déductions pour arriver à une conclusion à peu près logique.

Si le tome 1 est très lent et permet de mieux connaître les personnages, les 3 autres (et le 4ème en particulier) vont à vitesse grand V. L’absence de dialogues, énoncée plus haut comme une qualité, devient alors carrément un défaut. Les personnages perdent en substance, les situations sonnent ceux (et semblent finalement de moins en moins oppressantes) et on a l’impression que l’histoire est sous exploitée au profit des dessins.

Doubt est un bon divertissement mais j’ai été déçue par sa trame narrative qui est, à mon goût, beaucoup trop faible. Au vu des commentaires, je pensais que l’histoire allait être plus gore, plus malsaine mais cela reste très soft, très…insignifiant. La conclusion m’a paru assez tirée par les cheveux mais bon… j’avais déjà plus ou moins compris que ce manga ne brillerait pas par sa grande finesse psychologioque ! 

 

 

4 comments

  1. sanasan says:

    L’intrigue me fait penser plutôt à Battle Royal… Japonais aussi d’ailleurs… Des ados qui se massacrent, ça semble être leur spécialité 🙂 D’ailleurs ce qui est marrant c’est que plein de blockbuster américain me font penser à des films asiatiques que j’avais vu avant. Ils doivent surement s’inspirer de leur côté un peu tordu 🙂
    sanasan Articles récents…Poldark Saison 1My Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge