Critique Maléfique

Sortie : le 28 mai 2014

Quand j’ai su que Maléfique allait sortir au ciné, je n’ai pas tiqué plus que ça. Puis soudain, sans vraiment savoir pourquoi, je me suis mise en tête d’aller le voir absolument.

Vous le savez peut être, Maléfique nous donne une nouvelle version d’un conte très célèbre : La belle au bois dormant. L’histoire n’est donc pas centrée sur Aurore mais sur la triste et méchante Maléfique. Jadis, elle était pourtant une belle et heureuse jeune fée, vivant dans un cadre idyllique, mais suite à la trahison de son amour de jeunesse, son cœur pur s’est transformé en cœur de pierre. Décidée à se venger de Stéphane, alors devenu roi, elle jette une terrible malédiction sur la fille de ce dernier. Cependant, à mesure que l’enfant grandit, Maléfique va réaliser que la vengeance n’est pas forcément la meilleure des solutions.

Je n’ai jamais été très fan du dessin animé de Disney, ayant toujours une préférence pour les vraies versions des contes, c’est-à-dire pour les versions moins édulcorées. Ce n’est donc pas parce que cette histoire me tenait à cœur que Maléfique m’a posé problème quant à son contenu. A mes yeux, le fait que ce soit la fameuse méchante au cœur de l’histoire promettait des scènes assez savoureuses et une relecture intéressante mais Maléfique reste pourtant très propret et très gentillet de A à Z. Bien sûr, on est chez Disney. Bien sûr, ce film est destiné à un public familial. Mais quand même, je m’attendais à autre chose. J’avoue que je me suis même ennuyée et que le dénouement m’a paru bien long à arriver.

Dans les premières minutes, j’ai eu un peu de mal avec Angelina Jolie. Non pas parce que je ne l’aime pas mais parce qu’elle me semblait en décalage avec cet univers. Finalement, elle s’en sort pas mal et rend son personnage aussi touchant qu’inquiétant.

Si je n’ai pas été vraiment convaincue par ce conte revu et corrigé, j’en ai quand même beaucoup apprécié les décors et l’atmosphère. Visuellement parlant, certaines scènes sont vraiment impressionnantes et d’une beauté incroyable. J’ai d’ailleurs trouvé que la 3D était grandement justifiée. Ce monde onirique et ses nombreuses créatures rendent vraiment très bien et si j’avais été plus jeune ou plus sensible à ce type d’univers, cela m’aurait certainement fait rêver.

Le fait que cette vision torde le cou à pas mal de clichés (on a quand même un roi malveillant à l’ambition démesurée, des fées totalement cruches et pestes, un prince charmant qui ne sert pas à grand-chose et dénoncé comme tel….) est également assez enthousiasmant et nous évite pas mal de scènes gnangnan (même si on a quand même quelques touches de mièvrerie par ci, par là).

En somme, Maléfique pourra vous enthousiasmer si vous êtes fan de ce genre d’histoires ou si vous êtes incollable sur La belle au bois dormant. Pour ma part, j’ai trouvé ce film trop long et le scénario, finalement très vide.

2 comments

    • Audrey says:

      Dans le 3ème paragraphe je dis quand même que le contenu du film m’a dérangée et que je me suis ennuyée donc ça aurait dû te mettre sur la piste ! 😉 Ce n’est pas un mauvais film pour autant, c’est juste pas pour moi.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.