Critique Magic Mike

Sortie : 15 août 2012

Quand j’avais vu la bande annonce de Magic Mike, je n’avais eu qu’une impression et elle était mauvaise. Ben ouais, je ne me voyais pas m’intéresser à cette histoire de stripteaseurs. Presque deux ans plus tard, j’ai quand même décidé de jeter un coup d’œil. Pendant un temps, j’ai espéré que le fameux Mike soit Matthew McConaughey. Mais non. Mike, c’est Channing Tatum. Ahhh Channing Tatum. Le dilemme du siècle pour moi car avec son cou épais, son regard de bovin perdu et sa toute petite tête sur une carrure sans finesse, je ne peux pas croire qu’il soit considéré comme l’homme le plus sexy de la terre, ou presque. Notons néanmoins que le film s’inspire directement de ce que fut son ancienne vie.

Floride. Mike a 30 ans. Il se rêve entrepreneur, adore créer des meubles mais pour le moment, il est couvreur le jour et stripteaseur la nuit. C’est dans le club de Dallas qu’il devient Magic Mike tous les soirs. Quand il rencontre Adam, un mec un peu paumé, il décide de le former et de l’intégrer au club. En parallèle, il s’intéresse de près à la sœur de ce dernier même si elle ne semble pas faire partie de celles qui l’admirent.

Dans Magic Mike, il y a pas mal de scène de danse qui nous permettent de mater des mâles très sexy et bien musclés. J’ai envie de dire : pourquoi pas ? Pour une fois que ce sont des hommes qui deviennent de véritables objets sexuels, il serait dommage de cracher dessus ! Ce film nous raconte donc l’histoire de Mike, un stripteaseur qui vit sa vie…tranquillement. S’il est évident qu’il aspire à autre chose, le striptease n’est jamais montré comme quelque chose de sale ou d’avilissant…c’est juste un moyen de gagner sa vie tout en se faisant plaisir. Channing Tatum confirme ici (s’il avait encore besoin de le confirmer) ses talents de danseur et Matthew McConaughey, en meneur de revue, incarne un personnage bien plus intéressant qu’on ne pourrait le penser à première vue.

Pendant quelques instants, le film se dirige vers une sorte de polar avec arnaques et dettes à la clef mais cette trame arrivée comme un cheveu sur la soupe est vite expédiée et jetée aux oubliettes. Pour le reste, le scénario est quasi inexistant. En tous cas, peu consistant.

En bref, si vous aimez les muscles et les mecs qui se dandinent sur des musiques lascives (moi je trouve que ça fait parfois très gay mais bon)…et bien vous aimerez Magic Mike. Idem si vous êtes fan du bovin (autrement appelé Channing Tatum), vous couinerez de plaisir. Les autres peuvent passer leur chemin sans trop de regrets. Je ne dis pas que c’est un réalisateur génial en règle générale mais quand même ! Magic Mike est bel et bien un drôle de Soderbergh.

Soit dit en passant, une suite est apparemment prévue pour 2015. Dans le film, ils parlent beaucoup de Miami et j’imagine que la suite s’y déroule.

2 comments

    • Audrey says:

      C’est sûr que c’est pas le film le plus intéressant du monde… si je l’avais vu au ciné, j’aurais eu du mal à ne pas m’impatienter !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.