Critique Love, be loved, Leave, be left, de Io Sakisaka [vol.1]

love-beloved-leave-1-kana

L’histoire

Yuna et Akari se rencontrent sur un quai de gare. Sans s’être jamais croisées auparavant, elles s’aperçoivent que, en plus d’habiter dans le même immeuble, elles fréquentent le même lycée ! C’est le début d’une amitié entre deux filles que tout oppose ; si Yuna est une fille rêveuse et romantique, Akari se veut plus réaliste quant aux relations amoureuses.

Et les choses évoluent quand Yuna tombe sous le charme de Rio, le demi-frère d’Akari, et que cette dernière s’éprend de l’ami d’enfance de Yuna, Kazuomi. Leur vision respective de l’amour va être mise à rude épreuve…

logo-lblbl-300x112

Mon avis

Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de shojo et après avoir vu ce manga sur un blog, j’ai eu envie de m’y mettre. J’avais fait en sorte d’en savoir très peu sur l’histoire et j’étais prête à me laisser séduire… Après un volume seulement, je pense avoir fait un bon choix car Love, be loved, Leave, be left a été particulièrement agréable à découvrir.

Il met en parallèle deux jeunes filles aux caractères différents, caractères qui conditionnent bien évidemment leurs rapports aux garçons et à l’Amour en général. D’un côté, on a Yuna qui préfère tomber amoureuse de « princes charmants » fictifs, qui idéalise les relations amoureuses et pour qui les histoires de cœur sont une chose sérieuse. De l’autre, il y a Akari, une jeune femme beaucoup plus terre à terre, plus expérimentée, qui veut vivre pleinement ses histoires et non pas les rêver.

Ce qu’il y a de bien, dans tout ça, c’est que Akari n’est pas une grosse trainée ou une grosse cynique pour autant. On découvre qu’elle a une vraie sensibilité, elle n’est là pour enchaîner les conquêtes non plus. Quant à Yuna, si elle a une part de naïveté, elle n’est pas non plus aveuglée par ses délires romantiques et c’est plutôt son manque de confiance en elle, et non une éventuelle niaiserie, qui l’empêche de se lancer.

Ces deux personnages féminins sont entourés par deux personnages masculins qui vont prendre une part importante dans la suite de l’histoire (du moins, on peut le deviner suite à la lecture de ce premier tome).

Quant aux dessins de la mangaka, ils ne sont pas particulièrement originaux comme vous pouvez le voir ci dessous mais je les ai trouvés super beaux quand même. Très délicats, très féminins et donc, merveilleusement adaptés à ce genre d’histoires. J’ai tout particulièrement craqué sur sa manière de dessiner les cheveux (je sais pas trop pourquoi mais j’ai fait une fixette dessus !).

ob_52b23e_lovebeloved2

4 comments

  1. bea285 says:

    Salut Audrey, j’étais persuadé de t’avoir laisser un commentaire mais comme je suis un peu à la ramasse en ce moment, je le poste maintenant.
    Je suis ravie que tu apprécies ce premier tome. J’ai découvert cette mangaka grâce à Blue Spring Ride, et si tu apprécies les animés japonais je ne peux que te conseiller de le regarder car il est magnifique visuellement. J’ai eu un peu plus de réticence au sujet de sa nouvelle série (car j’avais eu un méga coup de cœur pour Blue Spring Ride). Mais la lecture du tome 2 me les a effacé d’une traite. Je trouve que cette mangaka a un talent fou! A bientôt. 🙂
    bea285 Articles récents…Alfie Bloom et le voleur de talismanMy Profile

    • Audrey says:

      Je ne connais pas du tout Blue Spring Ride mais je vais me faire un plaisir de le découvrir alors car j’aime les animés ! Merci pour la suggestion ! 😀

Laisser un commentaire

CommentLuv badge