Critique Les lionnes de Venise, Mireille Calmel

51npzNhwagL._SX319_BO1,204,203,200_DE QUOI ça PARLE ?

Venise, 1627. Lorsque trois hommes masqués enlèvent son père imprimeur, la jeune Lucia, 17 ans, échappe de justesse à un tir de pistolet. Elle cherche alors à découvrir la vérité cachée sous cette attaque, aidée par un vieux maître d’armes et Isabella, une courtisane dont le secret de naissance rejoint le sien.
18581479_1222914077831046_7057870339122144228_n

La couverture est magnifique, non ? 🙂

MON AVIS

Paru le 18 mai 2017 aux éditions XO, Les lionnes de Venise est le nouveau roman de Mireille Calmel. J’avais déjà lu quelques romans de l’auteure, et pour cause : ma mère, très fan, les as tous ! – c’est une collection à laquelle j’ai bien participé en lui offrant pas mal de grands formats pour ses anniversaires – Auteure prolifique s’il en est, Mireille Calmel nous emmène cette fois en Italie, dans la Venise du 17ème siècle. Et c’est réussi ! Notamment si vous aimez les romans historiques qui flirtent avec le fameux genre « de capes et d’épées » avec des courses poursuites dans les ruelles et les palais vénitiens, des complots, des jeunes femmes qui savent se battre et des hommes séducteurs mais (souvent) dangereux.

Un rythme soutenu

Le roman va à cent à l’heure et nous permet tantôt de suivre le chemin de Lucia, une jeune femme qui va tout perdre en une matinée et d’Isabella, une courtisane qui croise la route de cette dernière au bout début du roman et qui a ses propres buts et ses propres secrets. L’auteure leur impose une cadence folle et pour cause : impossible pour elles de se reposer car le Mal, lui, ne prend jamais de vacances ! Pour nous, lecteurs, c’est une véritable aubaine car il nous est absolument impossible de nous ennuyer ! Les quelques pauses proposées ont toujours leur raison d’être et l’histoire suit un fil conducteur clair, mais riche en surprises et en rebondissements : on se laisse séduire !

Des ambiances variées et passionnantes !

Le gros point fort de ce roman est sa capacité à nous immerger dans des univers très différents, sans nous faire quitter Venise pour autant. Nous passons des quartiers populaires, là où vivent notamment Lucia mais également Pablo le pêcheur, aux plus grandes maisons de la ville, avec Isabella, la courtisane habitué au faste et aux beaux atours. Comment vous dire ? Trainer dans ce Venise du 17ème siècle est particulièrement intéressant et l’auteure réussit à nous faire découvrir cette ville telle qu’elle était à cette époque. Avec ses beautés mais également ses vices, ses sites magnifiques et ses lieux plus troubles, plus sulfureux et où bien des âmes sont allées se perdre.

Une héroïne agréable !

Enfin, comment ne pas finir cet article sans parler plus précisément de Lucia, le personnage principal de ce premier tome ? Fille d’imprimeur – et très proche de son père – elle est instruite, intelligente et sait se battre pour sauver sa vie. Mireille Calmel n’en fait pas une superhéroine pour autant. Lucia n’est pas invincible, elle est souvent perdue, angoissée, pleine de doutes. Mais elle a de l’énergie à revendre, une grande volonté. Elle est attachante et fonceuse et j’aime ça !

En bref,

Les Lionnes de Venise est un roman à conseiller aux fans de romans historiques. Il n’y a pas, à proprement parler, beaucoup de romance dans ce premier volume. Disons que les choses vont bien trop vite pour que les rapprochements puissent réellement se faire mais il y a de l’aventure, du dépaysement… Un très bon livre historique, bien écrit, facile à lire et en même temps, suffisamment documenté pour être crédible.

J’attends à présent la suite ! 🙂

8 comments

  1. A-Little-Bit-Dramatic says:

    Comme toi, j’avais remarqué la couverture, que je trouve vraiment jolie ! Elle me rappelle un peu les couvertures du Bal des Poignards, la saga de Benzoni ! ! 😉

    Bref, à part ça, je n’avais pas pris le temps ni de m’intéresser vraiment au roman ni même de lire son résumé et, au final, je dois dire que ma première impression se voit confirmée, tant par le résumé que par ton avis enthousiaste ! Je vais me répéter, mais ton blog est une valeur sûre et quand je tombe sur un livre historique que je n’ai pas encore lu et qui t’a plu, je sais que, en général, il me plaira aussi ! ! 😉 Je vais donc ajouter rapidement Les Lionnes de Venise à ma PAL.
    A-Little-Bit-Dramatic Articles récents…Hortense de Beauharnais ; Marie-Hélène BaylacMy Profile

    • Audrey says:

      Il vient de sortir tu n’avais peut être pas eu le temps d’approfondir la question 🙂 Mais il te promet un bon moment de divertissement en tous cas. J’aime beaucoup l’époque et la ville qu’il dépeint ! 🙂

  2. sanasan says:

    On en parle de la couverture ? 😉 Elle est à tomber 🙂 Cela dit, le contenu semble tout aussi séduisant. J’ai déjà lu des romans de l’auteur (ça fait un bail pour être honnête) et si mes souvenirs sont bons, j’avais à chaque fois accroché. Alors pourquoi pas ? D’autant que j’ai un bon d’achat à la fnac 😉
    sanasan Articles récents…Les demoiselles d’Arisaig… la genêseMy Profile

    • Audrey says:

      Aller, laisse toi tenter ! 🙂
      Venise au 17ème, c’est sympa ! Bon, après, c’est un tome 1 donc tu n’auras pas toute l’histoire, d’autant plus que le bouquin donne envie de savoir la suite !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge