Critique L’étranger dans la maison,

J’ai reçu ce roman dans le cadre d’un SP avec les Presses de la Cité que je remercie vivement, comme toujours !

Écrit par Shari Lapena et traduit par Valérie LE PLOUHINEC, ce roman sort le 17 janvier 2019… donc aujourd’hui !

Résumé éditeur

Mariés depuis deux ans, Karen et Tom ont tout pour être heureux : un train de vie confortable, un pavillon coquet, des projets d’avenir. Un soir, quand Tom rentre à la maison, Karen s’est volatilisée. Alors qu’il commence à paniquer, Tom reçoit une visite de la police : son épouse a été victime d’un grave accident de voiture, dans un quartier malfamé où elle ne met d’ordinaire
jamais les pieds. À son réveil à l’hôpital, la jeune femme a tout oublié des circonstances du drame. Les médecins parlent d’amnésie temporaire. En convalescence chez elle, Karen est décidée à reprendre le cours de sa vie. Sauf que quelque chose cloche. Elle sait que, depuis quelques mois, quelqu’un s’introduit en leur absence dans la maison…

Mon avis

Je crois que je vous en ai déjà parlé ici : je ne suis pas très très fan de thriller domestique. J’ai l’impression que c’est toujours un peu pareil : couples bien sous tous rapports, voisins pas si gentils que ça, univers de classe moyenne voire très aisée (car ça se passe souvent dans des (jolis) lotissements, pas dans un HLM) et secrets en tous genres.

Dans L’étranger dans la maison, Shari Lapena ne déroge pas à la règle et nous présente d’emblée notre petit couple phare et son entourage : Karen et Tom qui vivent en face de Brigid et de Bob. Lorsque Karen, miss parfaite, se retrouve impliquée dans un accident de la route (qu’elle a elle même provoqué) puis se voit associée à une histoire beaucoup plus dramatique, c’est LE drame. L’avantage, pour les uns, le problème, pour les autres, c’est que suite à ce fameux accident, elle est amnésique.

Et comme souvent, l’amnésie (un grand classique, là encore) entraine son lot de questionnements.

  • Que faisait-elle dans ce quartier malfamé ?
  • Pourquoi avait-elle aussi peur ?
  • Pourquoi est-elle partie de manière si précipitée ?
  • Son amnésie est-elle sincère ?

Bien sûr, comme l’affaire se complique considérablement, le champ de la réflexion s’élargit très très vite et les caractères se dévoilant au fur et à mesure des chapitres, on en vient à s’interroger sur d’autres pans de l’histoire et sur d’autres personnages. On en vient même à soupçonner Tom car si Karen est innocente, qu’en est-il de Tom ? D’ailleurs, et si Karen était une menteuse ? A moins que ce ne soit Brigid, sa chère amie, qui cache quelque chose ? Non, ce n’est pas le nœud du problème. La question est : qui est donc cette personne, cet inconnu, qui semble s’introduire régulièrement chez Karen et Tom ?

Voilà : j’ai beau moyennement aimer l’univers et avoir moyennement aimé les personnage (je l’avoue), je me suis malgré tout vraiment laissée prendre au jeu. Page après page, j’ai cherché à comprendre, démêlé le vrai du faux, été parfois agacée par les enquêteurs, cru des choses qui étaient fausses et inversement. Au final, je ne dirais pas que L’étranger dans la maison m’a retourné la tête, on en est pas là mais il m’a offert un bon moment de lecture, d’autant plus que l’écriture de l’auteure est simple et directe. Ce roman se lit tout simplement avec plaisir et intérêt.

En quelques mots,

Si vous aimez les thrillers domestiques, vous allez passer un excellent moment avec L’étranger dans la maison. Suspens, tensions, non dits, petits mensonges : tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce roman, un classique du genre. Si vous aimez moins ce type de lectures, restez patients : ce type d’intrigue est lente, les informations se découvrent au compte goutte, une à une, au gré des différents points de vue des personnages et vous permettront tour à tour d’envisager l’histoire sous un nouvel angle…Vous pourriez être surpris !

11 comments

  1. A-Little-Bit-Dramatic says:

    Le principal est que tu ne ressortes pas de cette lecture complètement déçue… Apparemment, cette lecture a su te convenir malgré quelques petits couacs… 😉 Tant mieux… C’est vrai que le résumé est tentant et, même moi qui ne suis pas vraiment fan de ce genre de romans, je pense que je pourrais finir par me prendre au jeu. 😉
    A-Little-Bit-Dramatic Articles récents…Mademoiselle de Pâquelin ; Jocelyne BarthelMy Profile

    • Audrey says:

      Je pense qu’il serait plus susceptible de te plaire qu’un Karine Giébel, par exemple. Il est plus « soft ». Et comme tu as peu l’habitude de lire ce genre de choses, tu pourrais en effet te prendre au jeu. A voir ! 😉

Répondre à Zina Annuler la réponse

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.