Critique L’étrange disparition d’Esme Lennox

C’est juste après la lecture du roman Le treizième conte que j’ai acheté une autre œuvre anglaise, le roman de Maggie O’Farrell, L’étrange disparition d’Esme Lennox (merci les suggestions de lecture d’Amazon…). Je l’ai commencé et entamé jusqu’à la moitié. Je l’ai laissé tomber. Et je l’ai repris il y a quelques semaines pour le terminer enfin. Oui, j’ai eu du mal.

L’étrange disparition d’Esme Lennox, c’est une histoire à trois voix. Il y a ces deux jeunes sœurs, Kitty et Esme qui ont quitté l’Inde dans les années 30 pour revenir en Ecosse, le pays de leurs parents. Alors que Kitty s’adapte parfaitement, Esme donne de moins en moins le change et se distingue par son refus des règles et des conventions… 60 ans plus tard. L’asile d’Edimbourg va fermer et Iris, la petite fille de Kitty (et troisième voix du roman), est appelée pour passer chercher une certaine Euphemia Lennox, une femme dont elle n’a jamais entendu parler mais qui serait sa grand-tante ! Iris va essayer de remonter le temps et le fil des évènements afin de comprendre pourquoi Esme a été internée à 16 ans et effacée de la mémoire familiale.

C’est tout d’abord le thème de ce roman, soit les internements abusifs réalisés sur une simple demande familiale, qui m’a poussée à ouvrir ce livre (bien que j’avais déjà croisé ce thème ailleurs). Internées puis oubliées de tous, ces personnes se faisaient voler leur vie juste parce qu’ils ne rentraient pas dans le moule ou parce qu’elles ne répondaient pas aux attentes de leurs proches et d’une société stricte et trop codifiée. De cette réalité dure et cruelle vécue par tant de femmes sacrifiées, l’auteur a réussi à tirer une histoire sobre et digne, bien loin du drame larmoyant qu’elle aurait pu être.

Malgré tout, et même si je reconnais le talent de l’auteur et l’intérêt d’une histoire construite sur des bases solides et des personnages à la psychologie fouillée, je n’ai pas vraiment trouvé cette lecture agréable. J’en avais lu beaucoup de bien sur le net et je ne comprends pas pourquoi j’ai réagi ainsi, pourquoi je ne me suis pas ajoutée à la liste des personnes qui ont tout simplement adoré.  Je ne sais pas…il y a peut être le style de l’auteur qui m’a déplu, il y a peut être les personnages auxquels je n’ai pas vraiment pu m’attacher (je n’ai pas vraiment été touchée par Esme et je ne me suis pas sentie en connexion avec Iris)… J’ai vraiment eu du mal à entrer puis à rester dans l’histoire. Ma lecture en deux temps en témoigne.

Il faut dire que je m’attendais à avoir un coup de cœur mais L’étrange disparition d’Esme Lennox ne m’a pas apporté satisfaction à cause de son extrême confusion. J’ai souvent perdu pied entre les différentes voix, les différentes pensées… Tout cela s’est un peu trop entremêlé pour moi car le texte est hyper morcelé. Les voix changent mais également les époques et comme rien n’est chronologique et bien, c’est embêtant. De toute manière, j’ai toujours eu beaucoup de mal avec les romans qui ne sont pas linéaires (alors qu’au cinéma, j’aime beaucoup le principe). Peut être également qu’à cette période, je n’étais pas assez attentive et pas assez concentrée pour apprécier ces secrets de famille à leur juste valeur. Le fait est que je suis passée complètement à côté de ce roman.

2 comments

  1. Zofia says:

    Je l’ai lu le mois dernier aussi et contrairement à toi, j’ai bien aimé cette lecture, l’histoire d’Esme m’a bouleversé. J’en ai pas encore parlé sur mon blog mais les passages où des phrases s’enchaînent et se coupent sans se finir, sans savoir qui parlent m’ont un peu déboussolé, souvent j’aurais eu envie d’en savoir plus.
    Zofia Articles récents…Vu, Lu, EntenduMy Profile

    • Audrey says:

      Je l’ai commencé début mars et je l’ai repris avant de commencer la série du commissaire aux morts étranges. Entre temps je l’ai prêté à ma grand mère qui l’a trouvé génial ce qui m’a poussé à reprendre une lecture que j’avais abandonné. Je reconnais que ce doit être un livre intéressant mais je suis franchement passée à côté de l’histoire. Dès les premières pages j’ai eu du mal :-/ Peut être qu’il me faudra le relire dans quelques mois… pour l’apprécier à sa juste valeur.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge