Critique Les Kaïra

Sortie : 11/12/2012

Note : 2.5/5

Le résumé : Mousten, Abdelkrim et Momo sont amis d’enfance qui vivent dans la cité de Melun. Un peu boulets, ils ont toujours les mêmes problèmes qui tournent généralement autour des filles et de l’argent ajouté au fait que leurs relations familiales, pas vraiment au beau fixe, sont sources de prises de tête sans fin. Un beau matin, ils décident de passer un casting pour devenir des stars du X : le plus beau métier du monde à leurs yeux. Commence une véritable quête pleine de rebondissements et de galères pour les trois compères.

Ce que j’ai aimé : Je n’ai jamais regardé Kaïra Shopping alors j’ignorai un peu tout de cet univers que j’ai finalement découvert au fur et à mesure du film. Les Kaïra est tout d’abord un film très drôle où des gags plus ou moins abusés s’enchainent pour notre plus grand plaisir. Si l’humour n’est pas forcément super fin, ce n’est pas non plus trop lourdingue et rien n’est tombé à plat (du moins pour moi). Ce film a également l’intelligence d’aller plus loin et de nous proposer un regarder mi-moqueur, mi-indulgent sur ces mecs des banlieues qui ne foutent pas grand-chose de leur vie. Un film trop condescendant n’aurait pas eu le même impact. Les apparitions rapides d’Armelle, d’Elie Semoun ou de François Damiens donnent généralement lieu à des scènes très comiques.

Ce que je n’ai pas aimé : J’ai trouvé que Les Kaïra perdait un peu de rythme dans la dernière demie heure. Moins de gags, moins d’action, donc plus d’ennui évidemment. Il étant temps que ça finisse. Avec un peu de recul, certaines sous intrigues m’ont semblé un peu inutiles, comme tout ce qui tourne autour de la sœur vendeuse de chaussures et de son métisse. Aucun intérêt. Sous bien des angles, le film aurait vraiment dû aller plus loin. Je l’ai globalement trouvé un poil trop sage. Pour finir : l’enchaînement de gags morcèle un peu trop l’histoire qui ressemble plus à un enchainement de petites scènes qu’à un vrai long métrage.

En bref : Les Kaïra n’est vraiment pas un film sectaire et ainsi, il pourra plaire à toutes sortes de publics. Les trois personnages principaux, un peu agaçants au départ vont finalement se révéler assez touchants derrière leurs masques de racailles. De nombreux défauts l’empêchent pourtant d’être un réussite.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.