Critique Les enquêtes d’Hercule Poirot, d’Agatha Christie

J’ai continué ma découvert de l’oeuvre d’Agatha Christie avec Les enquêtes d’Hercule Poirot qui regroupe plusieurs nouvelles mettant en scène le célèbre enquêteur. Je ne pense pas que je m’éterniserai dans cette critique car je n’ai finalement pas grand chose à en dire si ce n’est que j’ai moyennement aimé.

Ce bouquin reprend 9 des 11 nouvelles publiées dans son équivalent anglais.  Dans l’édition de 1990, 5 nouvelles auraient été rajoutées mais ce n’est pas celle que j’avais sous la main.

Parmi les enquêtes qui m’ont beaucoup plu, je peux évoquer L’Aventure du tombeau égyptien car j’aime les histoires qui se passent en Egypte : elles ont un côté mystérieux. Surtout que là, Poirot enquête sur les morts successives d’explorateurs ayant découvert la sépulture d’un pharaon.

Si l’histoire n’est pas originale, j’ai également apprécié La Tragédie de Marsdon Manor. Poirot enquête alors sur la mort suspecte d’un homme venant tout juste de contracter une assurance décès à la faveur de sa jeune épouse.

Je reste beaucoup plus mitigée par rapport aux nouvelles telles que L’Énigme du testament de M. Marsh avec son dénouement vraiment pas intéressant ou L’Enlèvement du Premier ministre dont le dénouement m’a juste laissée de marbre.

Bref, bilan mitigé même si la lecture reste malgré tout agréable. Je préfère largement les enquêtes plus longues et les intrigues, plus développées. Ce bouquin m’a au moins permis de rencontrer le capitaine Arthur Hastings, meilleur ami de Poirot et assistant dans certaines de ses enquêtes. S’il n’est pas grand détective, il est plus efficace dans les scènes d’action et se fait finalement le narrateur des enquêtes de Poirot comme Watson peut un peu l’être pour celles de Sherlock Holmes.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge