Critique Les Demoiselles d’Arisaig – Tome 2 : Fiona, de Sarah M. CARR

Résumé éditeur

Il est universellement admis que les opposés s’attirent. Peut-être pas pour tout le monde…

C’est le challenge d’envergure qui attend Fiona, l’excentrique coiffeuse.

Entre escapade imprévue en Italie, naufrages conjugaux, découvertes dramatiques et amours contrariés, Fiona devra surmonter bien des obstacles avant de trouver le bonheur. Et pourquoi pas l’amour ?

Bon retour à Arisaig !

Mon avis

Vous le savez, la romance (et plus encore la romance contemporaine) n’est pas spécialement mon genre de prédilection. Je suis pourtant toujours prête à en lire pour le plaisir de retrouver certaines auteures. Ainsi, quand j’ai vu que le tome 2 des Demoiselles d’Arisaig était sorti, je l’ai presque immédiatement commandé sur le site de la maison d’édition.

Ce second tome est consacré à Fiona, personnage ô combien haut en couleurs que nous avions découvert dans le tome 1, quant à lui consacré à Daphné. Mais pas de panique : dans cette nouvelle intrigue, vous allez retrouver tous les personnages que vous aviez apprécié dans le volume précédent. On ne change pas une équipe qui gagne et nos compères ne vont pas les uns sans les autres.

Il est toujours intéressant de changer de point de vue sur un personnage et si, jusque-là, nous avions seulement vu Fiona « de loin », dans ce tome nous sommes plus que jamais proches d’elle et donc, de toutes ses émotions et de ses sentiments, ce qui ne la rend que plus touchante. Car non, elle n’est pas seulement la femme fofolle et excentrique qui nous a tout d’abord été donnée à voir. Elle est bien plus que ça…

Je passe sur toutes ses pérégrinations sentimentales, sur ses rapports avec Kenneth et le reste : mieux vaut lire le roman pour s’en faire une idée. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’intrigue est riche en rebondissements en tous genres et que vous n’êtes évidemment pas au bout de vos surprises. C’est notamment l’un des points forts du roman : il est loin d’être vide. Au contraire : il est dense. Plus dense que bon nombre de romances qui cartonnent (si je puis m’exprimer ainsi, malgré ma faible expérience dans le domaine). J’ai aimé que côté intrigue, on ait de quoi se mettre sous la dent.

Quant à l’humour des dialogues, il est présent du début à la fin, à se demander à quoi tournait l’auteure en écrivant ^^ ça ne s’arrête jamais !

Pour finir, je dirais que dans ce tome, et contre toute attente, Daphné m’a beaucoup amusée. On la découvre un peu différente, un peu plus dingue, un peu plus affirmée et ça fait du bien.  Nous l’avions quittée en pleine love story idyllique avec son homme et nous la retrouvons en pleine crise de couple, un retournement de situation très intéressant, bien loin des clichés de la vie conjugale parfaite.

En quelques mots,

J’imagine qu’il est à peu près possible de lire ce tome sans avoir lu le premier volume mais il est quand même mieux d’avoir lu Daphné avant de passer à Fiona. Les 2 tomes sont vraiment complémentaires et finalement, ne vont pas l’un sans l’autre. La qualité de l’écriture et les nombreux rebondissements vont de pair avec l’amour que l’auteure porte à ses personnages. Forcément un bon moment.

4 comments

Répondre à Le Chat du Cheshire Annuler la réponse

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.