Critique Le Train de 16h50, Agatha Christie

Bon… on se fait encore un Agatha Christie ?

Le Train de 16h50 fait partie des livres que je prévoyais de lire pendant mes vacances. J’avance tranquillement, n’ayant pas tant de temps que ça pour lire, mais j’essaie de ne pas trop perdre mon programme de vue !

Cet Agatha Christie est un Miss Marple. Quand je l’ai compris, j’ai eu un sursaut d’appréhension (vu que je n’en suis pas vraiment fan) qui a vite été atténué par la nette impression que Miss Marple ne serait, en fait, qu’un personnage secondaire.

L’histoire commence en effet avec Mrs McGillicuddy, une amie de Marple, qui commence un court voyage en train entre Londres et Brackhampton. Pendant le trajet, un train apparaît sur la voie d’à côté. Comme il va dans le même sens que celui de Mrs McGillicuddy, la vieille dame y voit les voyageurs de manière très distincte. C’est alors qu’elle voit l’horreur incarnée à travers un store subitement relevé : dans un wagon, un homme est en train d’étrangler une femme ! Puis, son train ralentissant,  Mrs McGillicuddy perd la scène de vue. Miss Marple, à laquelle on a rapporté toute l’histoire, décide d’enquêter par personne interposée (car au vu de son âge, elle ne se sent pas capable de s’y plonger elle-même). Elle a va donc faire appel à Lucy Eyelesbarrow.

Jeune, intrépide et plutôt sympathique, Lucy va donc mener l’enquête en se faisant engager comme bonne auprès de la famille Crackenthorpe qui est touchée de près par l’affaire ! En gros, elle s’infiltre en terre inconnue sous un faux prétexte, rien de plus classique ! Sur place, tous les membres de la famille tiennent des propos ambigus et peuvent être coupables mais qui a vraiment tué la femme du train ?

J’ai lu Le train de 16h50 avec intérêt car j’en ai aimé le point de départ puis le développement. Le première scène dans les trains est franchement passionnante et très cinématographique. Néanmoins, je trouve que son dénouement est franchement décevant. Le coupable nous sera bien entendu révélé dans les dernières pages mais il n’y aura rien de transcendant non plus ! Je n’ai pas vraiment accroché sur les personnages non plus qui avaient un petit air poussiéreux et un brin caricatural avec la petite frappe, le peintre débauché, l’homme d’affaire, le doux rêveur…

Peut-être est-ce vraiment trop classique pour une lectrice de 2015 ? Bref, un petit Agatha Christie à mes yeux, sans grand intérêt mais tout à fait correct pour se divertir !

thrillerpolar-pativore2

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge