Critique Le monde fantastique d’Oz

Sortie : 13 mars 2013

Le monde fantastique d’Oz est un très beau film. Personne ne peut le nier. On y retrouve James Franco dans un rôle bien différent de celui qu’il incarnait dans Spring breakers, sorti récemment. Il est Oscar Diggs, communément appelé Oz, un petit magicien cupide et sans scrupules qui embobine son petit monde comme il le peut. Tentant de fuir un monsieur très musclé et très énervé, il prend une montgolfière, se fait happer par une tornade et, après maintes péripéties aériennes, débarque dans le magnifique monde d’Oz. L’image, qui était jusque là en noir et blanc, se pare de mille couleurs afin de nous révéler la grande beauté de ce monde imaginaire. Et ça marche ! Accrochés à nos lunettes 3D, on ouvre grand les yeux et on admire. Tout simplement.

Durant le reste du film, on suivra avec plus ou moins de plaisir les aventures de ce magicien qui rencontrera ses fidèles compagnons en route (un singe ailé, une petite fille de porcelaine, une gentille sorcière aux longs cheveux blonds… tout ça tout ça). Si j’ai aimé l’univers du film, la beauté de ces images numériques (même si parfois, trop de numérique tue le numérique je trouve) et bien je me suis un peu ennuyée, j’avoue.

Ce que je reproche à ce film ? Et bien Le monde fantastique d’Oz ne nous propose qu’une intrigue bien classique, cousue de fils blancs. Une intrigue plate, sans réels rebondissements, sans ces petits moments enthousiasmants qui font qu’on tremble pour les personnages. C’est joli, bien foutu mais il y a toujours une pointe de mièvrerie qui, personnellement, me rebute particulièrement.

Même s’il est toujours un peu vain de comparer, Le monde fantastique d’Oz avec sa 3D, ses belles images et son beau casting ne vaut pas un Le magicien d’Oz (1939) qui générait beaucoup plus d’émotions (même s’il n’était pas exempt de défauts, notamment dus à son grand âge !). Je n’ai pas envie de dire que je n’ai pas aimé Le monde fantastique d’Oz mais mon enthousiasme irait plutôt du côté de l’esthétique et non de l’histoire qui n’a pas vraiment d’intérêt, finalement.

4 comments

  1. petiteconne says:

    J’y suis allée à moitié convaincue et j’en suis repartie pas vraiment enthousiaste. Je crois qu’on peut facilement s’en passer en effet.

  2. Clownface says:

    J’aime bien le monde d’Oz (d’ailleurs je conseille les adaptations comics des romans qui n’ont jamais traduits), et j’avoue que ce film me faisait de l’œil. La bande-annonce m’a fais penser à du bon Tim Burton.

    • petiteconne says:

      Sincèrement, ce film est plutôt fait pour les plus jeunes dans le sens où l’histoire est simplette et l’ensemble, plutôt niais. C’est très beau esthétiquement parlant mais je doute que tu trouves ton bonheur dans le reste…

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.