Critique Le Hobbit : La Désolation de Smaug

Sortie : 11 décembre 2013

L’année dernière, ou à peu près, j’avais commencé les aventures du Hobbit au cinéma. Il était donc logique que j’aille voir la suite de ce fameux voyage inattendu. Le Hobbit : la Désolation de Smaug reprend là où nous avons laissés nos héros la dernière fois et se termine là où commencera le troisième volet. Voilà qui est clair mais parfois difficile, question mémoire.

Notre petite troupe est alors en route pour reconquérir le Mont Solitaire et le Royaume perdu des Nains d’Erebor. Bien des obstacles les attendent en chemin : Beorn, les araignées géantes sans parler des Elfes qui tenteront de stopper ce périple… Mais le pire du pire est à venir : le Dragon Smaug.

Je ne suis pas une inconditionnelle de ce type de films et je ne sais finalement jamais trop quoi en dire. Si je devais évoquer mon ressenti en quelques mots, je dirais : légèrement trop long, mais très sympa. Il faut dire que je n’ai presque pas senti passer les 2h41 du film tant les aventures se succèdent pour nos petits héros. J’ai presque préféré ce volet au tout premier car on y voit beaucoup plus les Elfes et notamment Legolas, le héros de mon adolescence *amour*. De plus, dans la première partie, l’histoire mettait un temps fou à se mettre en place. A présent, on se trouve directement dans l’action et la longue scène avec Smaug est particulièrement impressionnante et angoissante.

Sinon quoi dire ? Comme d’habitude, les décors sont absolument magnifiques et on se laisse forcément séduire et embarquer sans même s’en rendre compte. Inutile de trop réfléchir, la beauté des paysages, l’intérêt éprouvé pour la quête des personnages et les différents combats nous occuperont suffisamment jusqu’à la fin. Le Hobbit : la Désolation de Smaug est un film extrêmement divertissant, il faut bien le reconnaitre. N’ayant pas lu l’œuvre de Tolkien, je ne pourrais pas en dire grand-chose de plus mais certains disent que Peter Jackson a un peu trop meublé (et en gros, rajouté des trucs sans intérêt) pour tenir la distance.

En bref, je conseille vivement le visionnage de ce film à ceux et à celles qui ont vu le premier volet (sinon, il faut se dépêcher de se faire une séance de rattrapage !). On en a pour son argent, c’est rythmé, plein d’action, tout ça, tout ça. Mais si vous n’avez pas aimé le premier et encore moins Le Seigneur des Anneaux, vous pouvez vous en passer bien évidemment.

2 comments

  1. auroreinparis says:

    Exactement , il meuble pour pouvoir tenir trois films et ça se voit … Il y a des longueurs. Ayant lu le bouquin ça m’agace forcément.
    Mais c’est quand même un super film de fantaisy, et j’irai voir le 3ème en espérant qu’il soit encore mieux que les eux 1eres volets.

    • Audrey says:

      Je ne sais pas si tu repasseras par les commentaires de cette critique mais penses tu qu’il aurait été possible d’adapter ce livre en un seul film ? Ou c’était quand même trop riche en informations ?

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.