Critique Le cheval à bascule, d’Agatha Christie

J’ai vraiment eu beaucoup de mal à arriver au bout de Un cheval à bascule. En effet, j’ai trouvé l’histoire presque inintéressante même si, dans la 1ère partie, je me suis quand même laissée prendre au jeu.

Ce polar met en scène Tommy et Tuppence Beresford, des personnages récurrents chez Christie mais dont je n’avais pas encore fait connaissance. Avec leur chien Hannibal, ils sont sympas, mais sans plus…Je préfère Hercule !

L’histoire : Tommy et Tuppence viennent de déménager dans une nouvelle maison où ils espèrent bien se reposer. Ils tombent sur de vieux livres d’enfants. L’un d’eux attire leur attention car à l’intérieur, est soulignée la phrase suivante «Mary Jordan n’est pas morte de mort naturelle, c’est l’un de nous qui l’a tuée ». Qui est cette Mary ? Comment est-elle vraiment morte ? Qui est ce petit garçon à qui appartenait le livre et pourquoi est il mort à l’âge de 14 ans ? En savait-il trop sur une affaire sordide ? Le couple décide d’en savoir plus…

En grosse curieuse, Tuppence commence à poser beaucoup de questions à ses nouveaux voisins. De tasse de thé en tasse de thé, la vieille interroge les autres vieilles dames tandis que son mari multiplie les allers retours sur Londres afin de mener sa propre enquête. Le couple soulève de nombreuses questions et le mystère s’épaissit de plus en plus autour d’eux… Ils sauront qu’ils sont près du but au moment où on essayera de les supprimer !

J’aime cette ambiance anglaise et le flegme des personnages d’Agatha Christie mais là, c’est quand même un peu trop plat à mon goût. Il ne se passe pas grand-chose et le couple passe son temps à faire des mises au point répétitives et qui ne font pas vraiment avancer les découvertes. Cela manque de saveur et de vie. Ajouté au fait que… tous les protagonistes de l’affaire en question sont morts et enterrés depuis un long moment ! On ne connaitra le fin mot de l’histoire que 3 ou 4 pages avant la fin mais à ce stade-là, j’avoue que j’en avais presque rien à faire !

Certains trouveront Le cheval à bascule pittoresque, moi j’ai trouvé que l’histoire sentait le renfermé. Ma première expérience ratée avec Agatha Christie !

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge