Critique Le chat et les pigeons, d’Agatha Christie

Deux jours après avoir lu Mort sur le Nil, je terminais Le chat et les pigeons. Je suis d’ailleurs presque certaine de l’avoir lu dans un passé très lointain.

Publié en 1959, ce roman nous plonge dans l’univers de Meadowbank, célèbre pensionnat pour jeunes filles. Deux meurtres sont commis et c’est la panique ! Qui est le coupable ? Pourquoi ces victimes ont elle péri ? Mais il est aussi question d’une révolution à Ramat (Moyen Orient) et du prince Ali Yussuf, mort après avoir confié un bijou très précieux à on ne sait qui… Au milieu de ça, notre éternel Hercule Poirot va essayer de faire le ménage !

Dans ce roman, Hercule se fait VRAIMENT attendre. En somme, il arrive à peu près dans le dernier tiers du livre. C’est l’inspecteur  Kelsey qui mène la danse et dieu sait qu’il y a des choses à faire entre ces enseignantes, ces élèves et le mystère qui plane sur ce fameux pavillon des sports. Tout au long du développement de l’histoire, le lecteur apprend des choses, connait des indices sans jamais arriver à savoir qui est ou qui sont les vrais coupables. Contrairement à Mort sur le Nil, j’aurais été incapable de donner un nom avant la résolution de l’affaire.

Il y a beaucoup d’humour dans Le chat et le pigeon. On retrouve le style propre à Agatha Christie, toujours un peu caustique et gentiment ironique face à ses différents personnages. J’ai adoré découvrir les caractères des enseignantes, leurs parcours parfois étranges, les élèves mais également l’ambiance si particulière de ce collège anglais un peu snob.

J’ai passé un bon moment avec Le chat et les pigeon mais il ne fera sans doute pas partie de mes Agatha Christie préférés. Les personnages sont tous très bien mais le déroulement de l’histoire en lui-même, avec les fausses pistes et tout et tout, est beaucoup plus fade que dans d’autres romans de l’auteur. En somme, j’ai l’impression que ce polar un peu vieilli…

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.