Critique Les larmes de Cassidy, Amy Wane [destockage de PAL en duo]

Les_larmes_de_Cassidy__c1_largeRésumé

Paris, 1935. Matthew Alban-Wilson est un jeune et brillant docteur qui exerce dans un hôpital parisien. Il s’intéresse tout particulièrement à une patiente dans le coma, arrivée sept ans plus tôt. Lorsque celle qu’il a prénommée Blanche se réveille miraculeusement, le docteur ne peut refréner sa curiosité. Inspiré par les travaux de sa mère, écrivaine, et de sa grand-mère, psychiatre, Matthew demande à Blanche de lui raconter son histoire. La jeune femme est en réalité Cassidy McMurray, une aristocrate irlandaise. De Clifden à Paris en passant par l’Inde, les mots de Cassidy et la plume de Matthew retracent l’histoire d’une fille de l’Eire, l’histoire d’une femme du xxe siècle. Mais avec près d’une décennie perdue, Cassidy retrouvera-t-elle le goût de vivre ?

Mon avis

Au moment d’écrire la critique de ce roman, je suis embêtée car je lui ai trouvé des points très positifs et en même temps, il était trop différent de ce à quoi je m’attendais pour vraiment me plaire.

Comment vous expliquer tout ça tout en argumentant un minimum ?

Commençons par le commencement en précisant que Les larmes de Cassidy est un roman extrêmement dense. Il brasse plusieurs époques, plusieurs cultures, plusieurs faits historiques et beaucoup, beaucoup de personnages. En le lisant, je n’ai pas pu m’empêcher de penser qu’il était assez prodigieux, pour un premier roman, d’avoir écrit quelque chose d’aussi documenté, d’un point de vue historique et social. Outre le fait que l’auteure a certainement fait des recherches très pointues, on sent qu’il s’agit d’une personne vraiment très cultivée. Une personne qui sait de quoi elle parle. Une personne qui aime la littérature (forcément quand on écrit un roman) mais également l’Histoire.

Le roman est si complet, si réfléchi qu’en le refermant, on a l’impression de vraiment connaître Cassidy, logique puisqu’on la suit durant toute sa vie. C’est une impression étrange et en même temps, assez agréable. Et puis cela prouve aussi à que point Amy Wane a travaillé son personnage principal.

De plus, je ne peux que noter la magnifique plume de l’auteure. Là encore, un tour de force pour un premier roman. En toute honnêteté, j’ai été bluffée par un style que je pourrais qualifier de « presque classique ». Certains passages m’ont semblé parfois un peu maladroits (peut être aussi parce que je les aurais écrit différemment) mais les termes élégance et douceur pourraient parfaitement caractériser le style littéraire de ce roman !

Les larmes de Cassidy m’a moins plu pour ce qui est du traitement de l’histoire.

Dans la première partie, quand Cassidy revient sur ses souvenirs, j’ai vite été lassée par l’enchainement de tous ces très longs d’épisodes brefs qui, s’ils sont importants dans la construction de l’enfant et de l’adolescente qu’elle est alors, ont fait naître en moi un étrange sentiment de lassitude. Cette série de faits, si elle est bien racontée, a un côté un peu rébarbatif car rien n’est suivi dans le sens où on passe constamment d’un fait important à un autre, d’une étape à une autre. Il n’y a guère de fil conducteur, pas une vraie intrigue à proprement parler (même s’il se passe plein de choses avec des rebondissements) si ce n’est le temps qui passe. L’auteure propose, de plus, de nombreux personnages en donnant beaucoup de détails à leur sujet ce qui prouve son travail mais qui, à son sens, a le malheur d’alourdir le texte.

Le rythme est soutenu, tout le temps, on croule sous les infos mais la lectrice que je suis n’a pas eu le temps de se poser. Des fois, j’avais l’impression que la vie de ces personnages, pourtant tous intéressants, était mise en mode avance rapide. Ce n’est pas ce que je recherche vraiment dans un roman.

En bref,

Malgré une plume d’une grande beauté, un grand sens du détail historique et un travail absolument titanesque (et je ne dis pas ça pour adoucir mes réserves, je le pense vraiment), je n’ai pas totalement adhéré au roman. La raison en est simple : je n’ai pas aimé la manière dont est mené le récit. Voilà. Mon avis très subjectif ne vient pas invalider le talent de l’auteure mais c’est un fait : Amy Wane maitrise les codes des périodes qu’elle évoque mais je n’ai pas réussi à être touchée par ce destin de femme. Je serais néanmoins ravie de retrouver sa plume dans une autre histoire qui, peut être, me conviendra mieux.

114992651_o

10 comments

    • Audrey says:

      C’est vrai ?
      En fait je ne peux pas « cracher » sur le livre car il tient la route et est bien écrit, par contre je ne suis pas convaincue de la manière dont est traitée l’histoire… C’est quand même un souci.

    • Audrey says:

      Tu as tout à fait compris ce que je veux dire ! 🙂 On ne peut pas dire que ces romans soient mauvais mais on passe quand même largement à côté… d’où une impression désagréable 🙁

  1. A-Little-Bit-Dramatic says:

    Je trouve le résumé de ce roman intéressant et sa couverture est vraiment sublime ! ! 😉 Quelle belle image un peu rétro ! Le contexte dans lequel se situe l’intrigue me plaît. Je pense que je lirai peut-être ce livre un jour…pas tout de suite, mais…pourquoi pas ? Je garderai cependant à l’esprit tes réserves en commençant cette lecture, je pense ! ^^ Mais rien ne vaut l’opinion personnelle et du coup, ton avis quelque peu mitigé me donne envie de m’y plonger à mon tour.

    Oh, et rien à voir mais, j’aime beaucoup ton nouveau fond, avec ces petites ancres bleues qui sont vraiment trop mignonnes ! ! 😉
    A-Little-Bit-Dramatic Articles récents…In My Mail Box – Avril 2017My Profile

    • Audrey says:

      On est d’accord, la couverture est vraiment belle. Généralement, je n’aime pas du tout les couvertures qui mettent un visage en gros plan, de face ! Je trouve ça souvent « déplacé » dans le sens où je n’ai pas envie de me faire une représentation concrète des personnages que je vais découvrir. Mais là, elle est tellement jolie que je ne peux que l’aimer !
      Le contexte est intéressant, l’écriture est bonne mais l’histoire ne m’a pas plu. La lecture a parfois été laborieuse mais si je ne peux te le conseiller, je ne peux pas te le déconseiller non plus ! ^^

      Merci d’avoir remarqué les petites ancres ! 🙂 <3

Laisser un commentaire

CommentLuv badge