Critique La vie d’une autre

Sortie :15/02/2012

Note : 3/5

 

Le résumé : Marie se réveille un beau matin, complètement hagarde. Elle va fêter ses 41 ans mais est persuadée d’en avoir encore 25. C’est un peu comme si, en une nuit de sommeil, elle avait oublié 15 ans de sa vie. Dans son rêve, elle venait de rencontrer un homme dont elle était éperdument amoureuse. Au réveil, cet homme est son mari mais leur histoire d’amour touche à sa fin. Marie, qui découvre également qu’elle est maman, n’a que quelques jours pour s’adapter à sa vie de femme mûre et pour reconquérir Paul.

Ce que j’ai aimé : Adapté du roman de Frédérique Deghelt, La vie d’une autre est réalisé par Sylvie Testud. Il n’en fallait pas moins pour que ce film m’intéresse. De plus, l’idée de départ m’apparaissait très séduisante. Le fait de se réveiller dans le corps et dans la vie d’une femme de quarante ans, alors qu’on a l’attitude d’une jeune femme de vingt ans et des poussières, cela crée quand même des situations très drôles. Avec beaucoup de naïveté de surprise et d’innocence, Marie découvre son fils, découvre son appartement luxueux, ses habitudes mais surtout, découvre que sa relation avec Paul est en train de prendre l’eau de toute part. La vie d’une autre parlerait donc du temps perdu et de la vie qui nous change. Le film nous propose donc un constat plutôt triste et déprimant…tout en y injectant de la fantaisie et de l’humour qui en font un film plutôt léger au final. Juliette Binoche, que je n’ai jamais particulièrement appréciée, y est géniale, espiègle, désespérée et, qui plus est, très belle en femme qui court après le temps. Mathieu Kassovitz rempli également bien son rôle, bien que beaucoup plus en retrait.

Ce que je n’ai pas aimé : La vie d’une autre est un film qui ne tient pas du tout ses promesses. Durant la première partie du film, on se laisse porter par les découvertes de Marie mais sitôt cet état de surprise passé, l’aspect « fantastique » de l’histoire tourne simplement à la romance, avec le récit d’une femme nouvelle qui court après celui qui ne veut plus l’aimer. Je n’ai sans doute pas pris le film dans le bon sens et j’attendais de savoir pourquoi cette femme avait zappé 15 ans de sa vie, alors qu’on m’a juste montré comment elle reprenait les rênes de son existence.

En bref : La vie d’une autre laisse un goût amer de film à moitié réussi, à moitié raté. J’ai suivi une fausse piste et j’en suis déçue. Bien filmé et très bien joué, il reste néanmoins très agréable à regarder.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.