Critique La veuve, Gil Adamson

La veuve fait partie des rares livres que je n’ai pas réussi à terminer. Mais il était au dessus de mes forces d’aller plus loin dans ma lecture. Il faut dire que je l’ai acheté sur un coup de tête il y a de ça presque 2 ans (oui je traine pour lire certains livres) et qu’il ne correspond plus trop à ce que j’ai envie de lire en ce moment.

L’histoire (du moins ce que j’en sais vu que j’ai lu un peu plus de 200 pages sur 419) : Canada. 1903. Mary, qu’on appellera presque toujours « la veuve » fuit. A ses trousses, des jumeaux roux qui veulent se venger. Sur sa route, des gens qu’elle croisera le temps d’un instant ou de quelques jours.

On m’avait vendu un western féminin et poétique. Ok.J’ai été charmée par le mystère qui entoure le début de l’œuvre étant donné qu’on ne sait pas pourquoi Mary fuit comme ça. Le fait de sentir les jumeaux pas loin, c’est plus ou moins stressant et les paysages décrits sont tout simplement magnifiques. On s’y croirait. J’ai vu les villages, j’ai vu les grandes étendues et j’ai vu la montagne. J’aime aimé les rencontres que la veuve fait (moi j’ai assisté à celles avec la vieille dame et avec l’ermite dans la montagne mais j’imagine qu’il y en a eu d’autres !).

Le souci majeur avec La veuve, c’est qu’il a beaucoup trop de descriptions pour moi. Je ne peux pas dire que cela manque d’action puisque notre héroïne passe son temps à bouger, courir, se cacher… mais elle est le plus souvent seule, livrée à elle même. Donc à la longue, c’est assez rasoir. Surtout qu’à ce que j’ai compris, l’auteur ne lèvera pas tout à fait le voile sur les raisons de sa fuite et sur son passé. Je trouve ça trop facile !

Quoi qu’il en soit, la veuve semble être une femme un peu perturbée, sans doute un peu en dépression, marquée par des évènements difficiles et hantée par son passé avec sa famille. Elle a souvent faim, elle divague souvent, elle confond parfois ses rêveries avec la réalité… Moi je l’ai trouvée plutôt antipathique et je n’ai pas aimé le ton froid et distant qu’a adopté l’auteur. L’histoire manque, du coup, de romantisme et de cette petite étincelle qui me l’aurait rendue précieuse.

Je conseille cette lecture aux amoureux de la nature sauvage, à ceux qui aiment les récits initiatiques et les personnages féminins qui ont de la poigne. Pour ma part, je referme ce livre sans regrets car il ne me correspond pas du tout !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge