Critique La vérité si je mens 3

Sortie : 01/02/2012

Note 2.5/5

Eddie, Dov, Yvan et leurs potes ont quitté le Sentier pour s’installer à Aubervilliers… La petite bande, toujours soudée et fière de l’être, doit faire face à de nouveaux problèmes : la mondialisation et la domination chinoise qui compliquent un peu les affaires.  Compromis par une sale histoire, ils doivent trouver une solution pour se sortir d’un bien mauvais pas. L’avenir de l’entreprise est en jeu. Résisteront-ils aux pression extérieures ?

La vérité si je mens 3 fonctionne sur les mêmes ressorts que les deux opus précédents : les magouilles, les délires entre potes, la lutte contre l’adversité et quelques répliques clés qui font évidemment mouche. Je ne parle même pas des prestations des personnages, José Garcia en tête (à mon humble avis) sur lesquelles je n’ai rien à dire de méchant. L’alchimie entre eux est toujours là, ça se voit, ça se sent et ça porte le film.

Dommage pourtant que les trois grands personnages féminins (incarnés par Aure Atika, Amira Casar et Elisa Tovati) passent au second plan, tout juste bonnes pour occuper l’écran quelques secondes par-ci par-là pour parler de leurs projets et de leur marmaille…Bref, dans La vérité si je mens 3, les femmes sont reléguées au rôle de simples figurantes.

Beaucoup de gags dont une bonne moitié nous feront à peine sourire. Un peu de vulgarité par ci, un peu de vulgarité par là parce que les blagues bien grasses, ça marche toujours non ? La réalisation, sans grand intérêt, est lourdingue et utilise des procédés surfaits (l’emploi répété de la chanson Ti amo avec ralentis à gogo pour exprimer le coup de foudre entre deux personnages en est, à mes yeux, l’exemple type). Dommage également que des anciens gags tels que celui de « Lenôtre » soit repris. C’est bon, on a compris quoi…Au final, on peut avoir la légère impression qu’on cherche à nous faire rire avec du réchauffé, faute d’avoir trouvé mieux.

En résumé, si La vérité si je mens 3 fonctionne à peu près, c’est grâce au capital sympathie des personnages que j’avais adoré dans le premier film. Dès le début du film, tu as l’impression de retrouver de vieux potes et ça te fait plaisir de les voir tous réunis. Pour le reste, si ça n’avait pas été eux sur l’écran, j’aurais sans doute mis moins que la moyenne.

4 comments

  1. zofia says:

    J’ai trouvé que ça reprenait vraiment trop de gags du numéro 2. Le coup des chaussures c’est comme le coup de la taille des habits, celui de Lenôtre, etc Je pense qu’il y avait moyen de faire un truc dans le même esprit mais un peu plus original. C’est clair que ça marche principalement grâce à la bande de potes qui est très sympathique.
    Au fait, le coup de la chanson Ti amo, pour moi c’était en trop car pompé sur Astérix mission Cléopâtre.

    • petiteconne says:

      Franchement, ça peut te permettre de passer un moment si t’as un créneau à remplir mais tu peux aisément t’en passer ^^ (surtout si tu n’es pas fan du premier)

Laisser un commentaire

CommentLuv badge