Critique La reine des neiges

Sortie : le 4 décembre 2013

Je n’avais pas forcément prévu d’aller voir La reine des neiges mais vendredi soir, mes choix cinématographiques étaient un peu restreints. Du coup, j’ai pénétré dans le cinéma armée d’un paquet de pop corn salé, bien décidée à apprécier ce film d’animation que j’espérais féérique à souhait.

Dans cette histoire, il est question de deux sœurs : Anna et Elsa. Si la première est audacieuse et pleine de vie, la second vit recluse dans sa chambre par peur de révéler son terrible secret. En effet, tout ce qu’elle touche se transforme en glace et elle est même devenue dangereuse pour ses proches. Devenue reine suite au décès de ses parents, Elsa ne peut plus cacher sa vraie nature et fuit dans la montagne, ensevelissant le pays sous une neige éternelle. Anna va tenter de lui faire entendre raison et c’est aidée par Kristoff, un jeune montagnard et Sven, son fidèle rêne, qu’elle va entamer son incroyable voyage.

La reine des neiges est une histoire directement adaptée du célèbre conte d’Andersen mais elle se réfère également à toute une série de légendes nordiques. Créé par les studios Disney, ce film d’animation nous plonge donc d’emblée dans un univers froid et glacial qui s’accorde plutôt bien avec les températures actuelles.

Au programme ? Un conte vraiment traditionnel, du Disney bien classique avec des chansons par ci, par là (parfois un peu cucul, voire ringardes il faut bien le dire), des jolies princesses, des personnages mignons… J’ai particulièrement apprécié le bonhomme de neige de service qui rêve de vivre en été, Olaf, qui est absolument excellent et que j’aurai aimé le voir plus souvent à l’écran ! Avec Sven, il est LA touche humoristique du film.

Malgré ces aspects très classiques et donc, très convenus, La reine des neiges n’est pas exempte de modernité. Bye bye les princesses fragiles qui ont toujours peur de se casser un ongle. Anna est maladroite mais très téméraire ! L’histoire prend également ses distances avec le thème du fameux prince charmant et met en avant l’idée que l’homme idéal n’est pas toujours celui que l’on croit.

Esthétiquement, ce film d’animation est d’une grande beauté. Je ne sais pas si la 3D y est pour beaucoup mais j’ai vraiment aimé les dessins, magnifiques qui donnent beaucoup de magie à l’ensemble. Je pense que si j’avais été une petite fille de 8 ans, j’aurais été complètement exaltée par cet univers !!

En somme, La reine des neiges n’est pas LE film d’animation de l’année, surtout si on a plus de 10 ans mais c’est un divertissement plutôt agréable à regarder. Le début de l’histoire est un peu tiré par les cheveux, un peu trop classique, un peu trop… chanté. Mais dès que la reine s’enfuit dans son château de glace, l’histoire prend un tournant et devient plutôt intéressante.

One comment

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.