Critique La princesse des glaces

Voilà déjà un moment que la couverture de La princesse des glaces me narguait. Je l’avais vu sur le net mais également en librairie mais je n’avais pas encore franchi le pas. Il y a moins de 15 jours, j’ai pourtant acheté la version poche du roman phare de la suédoise Camilla Läckberg. La princesse des glaces est le premier tome d’une sorte de série qui raconte l’histoire d’Erica Falck. On peut donc la retrouver dans d’autres romans comme Le prédicateur ou Le tailleur de pierres. Peut-être que je les lirais aussi un jour.

Dans La princesse des glaces, Erica a 35 ans. Célibataire, elle vient de perdre ses parents dans un accident de voiture. Sa petite sœur, Anna, étant trop occupée avec Lucas, son enfoiré de mari, c’est seule qu’Erica part à Fjällbacka. Fjällbacka, c’est une petite station balnéaire, un vrai petit coin de paradis où se trouve la maison familiale. Sauf que c’est l’hiver et que le temps des baignades et des pique-niques sous le soleil semble être laissé de côté pour de longs mois encore. C’est exactement à cette époque qu’Alex, une amie d’enfance d’Erica, est retrouvée morte dans sa baignoire gelée. Tout fait croire qu’il s’agit d’un suicide et pourtant…

J’ai commencé ce roman sur les chapeaux de roue. Les deux premiers jours, j’ai dû en lire la moitié et il m’a fallu 8 ou 9 jours pour terminer le reste. Pourquoi ? Tout simplement parce que je me suis vite lassée du style de l’auteur. J’avais lu des critiques concernant des problèmes de traduction et il est vrai que certaines phrases sont plutôt mal tournées et le style, souvent maladroit. C’est agaçant. Est-ce aussi terrible en suédois ? Je laisse le bénéfice du doute à Camilla. L’auteur est pourtant coupable d’un fait avéré : la mièvrerie et le blablatage sans intérêt.

Imaginez : nous sommes en plein mystère. L’enquête bat son plein car un second meurtre semble avoir été commis. Vous êtes impatients de savoir la suite, vous faites des suppositions, vous dévorez le livre et puis… votre ardeur est parasitée par de longs passages niais qui racontent notamment les rendez-vous amoureux entre Erica et Patrik. Camilla Läckberg a voulu donner des airs de Bridget Jones à son héroïne sauf que ça ne prend pas. Il y a un manque d’empathie évident. Les personnages (secondaires ou non) sont, en règle générale, hyper caricaturaux et l’abondance de détails sans intérêt m’a vite fait perdre mon calme.

Côté intrigue, le roman tient heureusement la route. Le décor est bien planté, important et aussi charmant qu’inquiétant. Certes, ce n’est pas d’une folle originalité mais à mes yeux, il est strictement impossible de deviner le dénouement avant les dernières pages du roman. C’est bien ficelé, les rebondissements sont nombreux et l’on passe de surprises en surprises car cette petite communauté n’est pas aussi sage qu’elle le parait !

En somme, La princesse des glaces aurait pu être très intéressant mais je reproche à l’auteur de s’être essayée à « l’art du remplissage » ou « comment gonfler un roman qui aurait pu se terminer bien plus rapidement ». Il aurait tellement gagné en efficacité et donc, en intérêt ! Voletant de stéréotype en stéréotype, l’auteur nous offre malgré tout une bonne intrigue sombre et poisseuse. Je lirais peut-être la suite, en espérant que l’auteur aille droit au but cette fois. Mais j’en doute déjà…

4 comments

  1. zofia says:

    Je ne sais pas si le mélange des genres dans un policier est bien… en tous les cas, je l’ai et je devrais le lire d’ici quelques temps. Je lirais les autres aussi car ma cliente les a achetés et va me les passer.
    En tous les cas, je vois que tu te mets aux polars 😉 les collections Actes sud sont super
    zofia Articles récents…Vu, Lu, Entendu – 2 moisMy Profile

    • Audrey says:

      Oui j’aime beaucoup cette collection ! Elle m’a permis de découvrir quelques auteurs plutôt sympas… J’alterne polars et mangas en ce moment ^^
      Tu me diras ce que tu en penses dès que tu le liras mais je pense que le côté mièvre de certains passages ne va pas te plaire non plus.

  2. Zofia says:

    Je suis en train de le finir (il me reste 50 pages) et je l’ai dévoré en à peine 3 jours ! ça m’a étonné car je me souvenais de ta critique, mais je ne sais pas si c’est le fait d’avoir été prévenu ou quoi, mais les passages niais ne m’ont pas trop gênés. Je suis peut-être dans une période sensible au romantisme mais ça m’a même fait plaisir et fortement enthousiasmé ce qui arrive à Erica et Patrik ^^
    Zofia Articles récents…Blogueuse condamnée en référé pour avoir donné son avis sur un resto…My Profile

    • Audrey says:

      J’avoue en effet que l’intrigue m’avait plu mais que la relation entre les personnages m’a vraiment saoulée. Peut être parce qu’à la base, ils ne m’ont pas spécialement tapés dans l’oeil, ni l’un, ni l’autre ! En tous cas, c’est sûr que tu as du dévorer le livre si ce point ne t’as pas gêné ! Tu vas pouvoir lire la suite maintenant ! 😉 Je crois qu’il y a 8 tomes qui reprennent ces personnages.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge