Critique La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver, Christelle Dabos

la-passe-miroir,-livre-1---les-fiances-de-l-hiver-282811

J’en entendais parler depuis un petit moment. Avec indifférence, tout d’abord (j’avais peur que ça soit trop « enfant » et paradoxalement, trop complexe pour moi), puis avec de plus en plus d’intérêt donc j’ai fini par craquer : je me suis offert le roman de Christelle Dabos et je n’ai ABSOLUMENT pas regretté ce choix ! Quel bonheur cette lecture, quel imaginaire, quel voyage !

Je vous avoue pourtant que dans un premier temps, j’ai été un peu… dans la retenue. Comprendre : j’ai commencé ma lecture tranquillement, avec plaisir mais sans avaler les pages avidement. Je n’étais pas totalement convaincue. A mesure que les chapitres se sont déroulés sous mes yeux, j’ai été de plus en plus passionnée par l’histoire et j’ai terminé le livre de manière frénétique en étant déçue de ne pas avoir la suite sous la main (le second tome est sorti le 29 octobre).

L’histoire

La passe miroir nous présente une héroïne un peu particulière : Ophélie. Vivant en toute quiétude sur l’arche d’Anima, la jeune femme est une liseuse (elle peut lire le passé des objets, un don qui lui est très utile dans le musée dont elle a la charge) et une passe-miroir (elle peut circuler de miroir en miroir sur une courte distance, ce qui s’avère plutôt pratique dans certaines circonstances). Fiancée contre son gré à Thorn, du puissant clan des Dragons, elle quitte sa famille pour se rendre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle.

Très vite, Ophélie va comprendre que le très strict et très taciturne Thorn ne veut absolument pas d’elle… Pourquoi a-t-elle donc été choisie alors ? Et pourquoi Thorn lui impose-t-il de cacher sa vraie identité ? Elle va vite découvrir que son fiancé a beaucoup d’ennemis et que les ennemis de Thorn sont aussi ses ennemis…

Une héroïne particulière

Ophélie n’est absolument pas une jeune première : échevelée, légèrement négligée, super maladroite et presque…terne en apparence tant elle est discrète et effacée. Au départ, je n’ai pas spécialement craqué sur elle, elle m’agaçait presque. Je me suis dit qu’elle n’était qu’une autre de ces fameuses anti-héroines dont débordent les romans aujourd’hui comme si raconter les aventures d’une jolie fille était forcément ridicule…

Bref, je me suis bien trompée parce qu’à mesure que passent les épreuves, Ophélie se révèle intelligente, combattive et pleine d’une force que je ne lui soupçonnais pas. Sa passivité disparaît, elle s’adapte à son nouveau monde et finira même par tenir tête à son fiancé Thorn, un homme plus froid que la glace.

Un univers d’une richesse époustouflante

Je ne vais pas faire un article de 100 pages pour vous parler de ce livre. Je passerai donc sur les personnages, les luttes de pouvoir entre les différents clans et les évolutions respectives de nos deux fiancés… car le roman est trop dense pour ça mais je voulais quand même glisser un mot sur la richesse de l’imaginaire de l’auteur.

Avec Anima dans un premier temps et surtout la Citacielle dans la seconde partie, on découvrir un univers onirique, poétique, fantastique et en même temps, ancré dans le réel. Au vu des costumes, des habitudes, on a l’impression d’être au 18ème siècle mais dans un monde complètement différent où les gens ont des pouvoirs, où le plan des bâtiments évoluent et où un sablier blanc peut t’envoyer aux oubliettes pour toujours (comprendre qui pourra ^^).

Je sais pas vous mais moi, ce foisonnement de folie m’a mise sur le cul durant toute ma lecture et j’ai adoré !!

En bref,

Je ne lis jamais de romans jeunesse car les thématiques liées à l’adolescence ne m’intéressent pas spécialement. Je me suis rendue compte dernièrement que le roman jeunesse, ce n’est pas forcément QUE sur les névroses de nos amis les ados.

Avec La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver, j’ai compris que le roman jeunesse pouvait être fantastique, mature, bien écrit et absolument époustouflant. L’auteur nous propose un univers bien à part, des personnages hauts en couleurs et, la cerise sur le gâteau : une VRAIE intrigue avec plein de rebondissements et de mystère…

Sérieusement, vous pouvez croire toutes les bonnes critiques que vous avez pu lire sur le net ! Les gens sont raison : ce livre est inoubliable et vous risquez d’y repenser longtemps après l’avoir terminé !

3 comments

    • Audrey says:

      Le livre vaut franchement le coup… il se lit très vite malgré le nombre d’importants de pages et il te permettra de rêver un peu à d’autres mondes ! ^^ Ajouté au fait que l’histoire est vraiment prenante !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge