Critique La dame en noir

Sortie :14/03/2012

Note : 3,5/5

Le résumé : Arthur Kipps est notaire à Londres. Il vit avec son fils, Joseph, âgé de quatre ans, sa femme étant morte en couches. Pour conserver sa place, il est obligé de se rendre dans un petit village perdu au fin fond de l’Angleterre, Crythin Gifford. Sa mission ?  Régler la succession d’une cliente récemment décédée. À peine arrivé, il se heurte à l’hostilité des habitants qui font tout pour que le jeune homme ne puisse pas se rendre à la maison du marais. Peine perdue, Arthur y met les pieds et plonge dès lors dans un cauchemar sans fin…

Ce que j’ai aimé : L’ambiance ! Dès les premières secondes, difficile de ne pas adhérer à cette atmosphère glaciale, sombre qu’est celle de La dame en noir. Londres, le village et surtout le manoir sont entourés d’une brume persistante, de pluie et de peur qui nous captiveront sans que l’on y prenne garde et ce, du début à la fin. Esthétiquement, ce film est pour moi une belle réussite, les paysages et les décors étant d’une grande beauté morbide. La dame en noir n’est pas le meilleur film de l’année mais il a réussi à me glacer le sang et à me faire sursauter plusieurs fois…ce qui n’est pas si fréquent. Une histoire mystérieuse et terrifiante, mention spéciale au manoir, digne de nos pires cauchemars.

Ce que je n’ai pas aimé : j’ai un peu de mal avec Daniel Radcliffe ! Bon, pour sa gouverne, il s’en tire pas mal le petit et fini presque par nous faire oublier ses qualités de magicien ! Il faudra juste un peu de temps pour que cette association ne se fasse pas mais qu’il ne s’en plaigne pas pour autant, c’est la rançon du succès ! Autre défaut du film ? Sa fin ! Les fins sont toujours décevantes dans ce genre de films et celle de La dame en noir n’échappe pas à la règle… J’ai pas du tout adhéré. Le scénario est de toute manière, un brin classique et sans immenses surprises, il faut le noter.

En bref : La dame en noir est un film qui commence et se passe très bien, la fin reste plus décevante mais dans l’idée, ce long-métrage est à regarder avec un grand bol de thé ou un paquet de bonbons, un dimanche de pluie, par exemple.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.