Critique La chasse (et hop, un nouveau Thomas Vinterberg au compteur !)

Je croyais avoir vu La Chasse. Parce que je suis parfois un peu cruche, je le confondais avec Le guerrier silencieux, un autre film danois avec le même acteur en tête d’affiche : le génial Mads Mikkelsen. Or, c’est en zieutant la filmographie de Thomas Vinterberg que j’ai compris mon erreur. Erreur bien vite réparée.

L’histoire commence au cœur d’un village danois. Tout le monde se connaît, la campagne est omniprésente et la chasse est le « sport » préféré de ces messieurs qui s’y adonnent dès que possible. Lucas fait partie de ces derniers. Après un divorce difficile, il semble revenir à la vie jusqu’au jour où une gamine du jardin d’enfants où il travaille l’accuse d’attouchements. Lucas, qui n’a rien à se reproche et qui se croyait intégré dans cette petite société, va bientôt être la proie de l’hystérie collective.

Les affaires traitant de pédophilie sont toujours très difficiles et très délicates car elles concernent les petits êtres innocents que nous souhaitons tous choyer : les enfants. Et comme les enfants sont justement des petits êtres purs, ils ne peuvent pas mentir. Enfin c’est ce que les naïfs veulent bien croire… Dans La Chasse, les adultes ont bien du mal à comprendre comment une petite blondinette comme Clara pourrait sortir des choses aussi monstrueuses si elles n’étaient pas vraiment arrivées. Et pourtant…

…c’est bel et bien une descente aux enfers que vit Lucas. Le drame se met en place lentement, mais surement. Et puis tout dérape. Forcément, pour les nerfs c’est difficile et on s’attache à Lucas, cet homme traqué, parfois passif, parfois luttant pour sa dignité. Mads Mikkelsen apporte toute sa prestance à ce monsieur tout le monde qui se retrouve face à un groupe qui ne veut plus de lui.

Dans La Chasse, il est question d’amitié, de rumeur, de pardon mais également de la force et de la pression de la collectivité qui broie très facilement les individualités. Lucas n’a rien à se reprocher mais comment dormir sur tes oreilles quand tu es devenu le punching ball du coin ? La fin du film est d’ailleurs assez subtile : un an après les faits, tout semble s’être aplani entre Lucas et le reste de la communauté mais un dernier fait prouve bien que la couverture a été moitié tirée sur ces fausses accusations. Le doute planera toujours et Lucas le sait.

S’il est très prenant, La Chasse m’a un peu déçue dans le sens où j’en attendais encore plus. Je croyais que l’histoire allait être plus violente et que les choses allaient encore plus dégénérer. Ce n’est pas le cas. Le tout reste malgré tout brillamment réalisé et les scènes dans la forêt sont d’une grande beauté.

2 comments

  1. auroreinparis says:

    A sa sortie je l’avais beaucoup aimé, il m’avait vraiment remué. Je l’avais toruvé absolument parfait dans sa manière de traiter un sujet complexe et dans sa réalisation. Mads Mikkelsen est incroyable aussi !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.