Challenge Thriller et polar : La boîte à musique, Mary Higgins Clark

Je n’avais jamais lu le moindre Mary Higgins Clark de ma vie mais j’ai eu l’opportunité de tenter l’expérience en gagnant La boîte à musique sur le blog de Canel. Je profite donc de cet article pour la remercier mais également pour remercier les éditions Albin Michel.

Pour moi, Mary Higgins Clark c’est avant tout du polar 100% classique. Très classique. Du polar de vieille dame très fardée et en tailleur très chic.

Et en effet, La boîte à musique est une histoire qui ne se caractérise pas par sa grande modernité et par son originalité. Cette impression est notamment due au milieu dont il est question : un milieu friqué, guindé, où les comtesses côtoient les riches hommes d’affaires.

L’auteur prend manifestement plaisir à nous décrire les décors dans lesquels évoluent ses personnages. Elle accorde également beaucoup d’importance aux vêtements et à l’apparence physique. Elle parle souvent des cheveux auburn de Lane (qui est aussi très belle, très seule et très intelligente, bien sûr) et pas un personnage introduit sans nous donner quelques infos sur sa taille, son éventuelle beauté ou la couleur de ses cheveux. Ce sont des choses que je n’aime pas spécialement lire car ça m’agace un peu…

Oui mais… si le style de l’auteur ne me correspond pas à 100%, si certains passages m’ont un peu agacée, si j’ai trouvé les personnages un peu caricaturaux sur les bords… Je me suis surprise à ne pas décrocher de mon bouquin pendant le weekend (ouvert vendredi soir, très tard et terminé dimanche en début d’après midi). Une fois rentrée dans l’histoire, c’est vraiment plaisant à lire, accessible et page après page, on déroule les fils d’une histoire plutôt attrayante. Je pensais pas me faire avoir et pourtant… Mary Higgins Clark m’a happée, je dois bien l’avouer.

L’histoire : La trentaine, veuve et maman d’une petite fille de 5 ans, Lane Harmon travaille avec une célèbre architecte d’intérieur. Cette fois, son travail va la mener chez Anne Bennett, l’épouse de Parker Bennett, un magnat de la finance qui a disparu deux ans plus tôt avec 5 milliards de dollars. Il faut dire qu’à l’époque, on venait juste de découvrir qu’il avait arnaqué ses clients et construit une petite fortune sur leur dos. Parker est-il mort ou encore vivant ? Suicide ou fuite ? Son fils, Eric, si séduisant, est-il impliqué dans cette sordide histoire ? Anne, si touchante, sait-elle quelque chose sur l’argent volé ?

Dès les premiers chapitres, on comprend bien que Lane ne saura pas vraiment démêler le vrai du faux et en effet, elle va vite se trouver engluée dans une histoire bien compliquée ! En parallèle, nous suivons les histoires d’autres personnages, impliqués de près ou de loin dans cette arnaque (qu’ils soient coupables ou bien victimes) sans oublier les chapitres consacrés aux enquêteurs qui remontent peu à peu la piste.

Si j’étais pressée de savoir la vérité, j’ai été un peu déçue par le dénouement. On le voit venir plusieurs chapitres plus tôt, donc ce n’est pas non plus très saisissant… ajouté au fait que l’histoire est finalement vite pliée. Hop hop hop, bye bye Lane et toute la bande ! Dommage, j’aurais aimé quelque chose de plus progressif et moins expéditif.

 

thrillerpolar-pativore2

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge