Critique Killing fields

Sortie : 28 décembre 2011

Texas City. Une série de meurtres atroces bouleverse la population locale. Les corps, retrouvés sur le terrain vague de Killing Fields ne facilitent pas la vie des policiers qui ont du mal à trouver des indices. L’enquête est compliquée par des rivalités internes qui ralentissent le déroulement des opérations.

J’avais hâte de voir Killing fields car je trouvais que le thème et le casting étaient particulièrement intéressants. Généralement, j’aime ce type d’histoires : des meurtres glauques et non élucidés qui génèrent une atmosphère pesante dans la ville et ses alentours. En cela, je n’ai pas été déçue par ce film dont l’atmosphère mortifère et cauchemardeuse est particulièrement bien réussie. Après tout, l’histoire ne tourne-t-elle pas autour de ce coin de campagne, ces marécages un brin flippants dans lesquels tout peut t’arriver, surtout le pire ?

Cette atmosphère est mise en valeur par une réalisation propre, nette, sobre qui nous donne à voir de belles images. Certains personnages, comme celui de la jeune Anne, sont particulièrement attachants et on s’intéresse d’emblée à ces êtres humains pas forcément favorisés par le destin. Mais ça s’arrête là.

En effet, j’ai été très déçue par Killing fields car je l’ai trouvé pauvre en émotions, pauvre en intensité et surtout, pauvre en explications. A mes yeux, le scénario n’a pas grand-chose d’intéressant ou d’inédit et j’ai passé le film, soit 1h44, à attendre des révélations qui ne sont jamais arrivées. Je n’ai pas compris au sujet des rapports entre certains personnages et je soupçonne l’histoire d’être un brin elliptique.

De plus, à aucun moment je n’ai été surprise par une intrigue qui nous mâche le travail. Dès les premières minutes, on sait qui est le coupable (enfin on n’est pas censés le savoir mais c’est facile à comprendre). Même chose avec les faux coupables. Pour résumer, les méchants et les gentils sont facilement identifiables et cela ne me plait guère. Les flics sont caricaturaux et entretiennent des relations caricaturales entre eux. C’est cliché, c’est du déjà vu, ça n’a pas vraiment de saveur.

Je m’attendais à un thriller de haut vol mais malheureusement, Killling fields m’a cruellement déçue. J’ai trouvé le film bancal avec trop de sous-intrigues et trop de fausses pistes qui se terminent en queue de poisson, on ne sait trop comment ni pourquoi. Restent un décor particulièrement évocateur et les prestations correctes des différents acteurs.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.