Critique Jurassic World

Sortie : le 10 juin 2015

J’ai profité d’un dimanche pluvieux pour aller voir Jurassic World. Quand j’ai su qu’il sortait au ciné, il y a de nombreuses semaines, j’ai été plutôt contente et puis cet enthousiasme s’est peu à peu tari. Après tout, ce n’était qu’un film de dinosaures ! Puis l’envie est revenue parce qu’il aurait été tout simplement dommage de louper ce film sur grand écran (alors qu’il est évident que j’aurai forcément pris la peine de le regarder à la télé, quelques mois plus tard).

Jurassic World nous permet de plonger la tête la première dans un super parc consacré aux dinosaures (les diverses attractions qu’on y voit dans la 1ère partie du film sont d’ailleurs juste trop cool !). Pour ce qui est des spécimens, il y a « classiques » (tyrex, raptors et tout et tout) mais également les petits nouveaux… Enfin surtout un : l’Indominus Rex, un dinosaure génétiquement modifié. Un spécimen TOUJOURS PLUS grand pour impressionner TOUJOURS PLUS le public qui veut TOUJOURS PLUS d’émotions fortes.

Le jour où Claire Dearing, qui organise un peu tout ce beau monde, reçoit ses neveux dans le parc, le nouveau dino tout beau tout neuf décide de se faire la belle. C’est la panique de partout car le dangereux prédateur est particulièrement sanguinaire. Claire n’a qu’un espoir : que Owen Grady, le dresseur de raptors, arrive à mettre fin à cette terrible menace.

Au casting, je note surtout Bryce Dallas Howard. Il parait que c’est un amalgame courant mais je n’avais encore jamais réalisé à quel point elle ressemblait à Jessica Chastain. Et là, c’est quand même un truc de dingue. Omar Sy joue quant à lui le meilleur pote du beau gosse ami des raptors mais n’a finalement qu’un rôle très secondaire et franchement peu intéressant.

Forcément, Jurassic World, c’est avant tout du grand spectacle. Il faut y aller pour ça et rien que pour ça. Il faut dire que les effets spéciaux font bien leur job et que l’immersion au milieu des dinos est vraiment réussie. Les scènes censées faire peur font VRAIMENT peur (je noterais d’ailleurs que le film est un poil trop violent pour les enfants) et bien que le film mette un temps fou à  vraiment commencer, les deux heures devant le grand écran passent plutôt bien.

C’est divertissant mais soyons honnête : c’est sans surprises et surtout, sans inventivité d’un point de vue scénaristique. A bien des moments j’ai d’ailleurs trouvé que l’intrigue rappelait beaucoup celle de Jurassic Park auquel il fait d’ailleurs plein de clins d’œil. Quant à la pseudo réflexion sur la dangerosité des manipulations génétiques, elle est si faible qu’elle influe pas le moindre petit souffle philosophique au film. Faut pas déconner.

A mes yeux, Jurassic World est vraiment peu inventif et pas créatif. Malgré tout, c’est un beau spectacle visuel, c’est prenant, plaisant… Je reste malgré tout nostalgique du tout premier dont la magie m’avait émerveillée. Ce blockbuster, conçu pour répondre aux attentes des spectateurs, n’a pas tout à fait le même charme mais qu’importe : vous passerez quand même un bon moment !

3 comments

  1. Clownface says:

    J’ai profité de la fête du cinéma pour allez ce 4e volet d' »humains : apéros pour dinos ». Au final, je crois que j’ai le même avis. On en prend pleins les yeux, mais alors, c’est fait en dépit du bon sens.
    C’est bourré d’erreurs et de fainéantise… Une reprise paresseuse du premier.
    Le comble étant pour moi la nana en talons qui vadrouille et cours en forêt pendant toute la durée du film…
    J’ai trop souvent l’impression de voir des films sans âmes qui ne marche que parce qu’ils font partie d’une licence. Ils en sont au point de me lasser des super-héros, c’est quand même un comble…
    J’ai vu Tomorowland y’a pas longtemps, un vrai film de SF originale, avec une vraie mise en scène. Mais qui fais un score très pauvre contrairement à Jurassic World qui fais un véritable carton. Ca laisse peu à espérer quant à l’avenir…

    • Audrey says:

      C’est dans la scène finale que j’ai réalisé qu’elle était TOUJOURS en talons ! J’ai trouvé ça plutôt drôle même si on est d’accord que c’est ridicule et pas crédible vu le contexte !

      Les bons films, tous genres confondus, sont de toute manière plutôt rares non ? et ça a toujours été comme ça. On est pas naïfs, un nouveau films de dinos ou un nouveau film sur un super héros seront toujours là pour faire du fric avant tout ! De toute manière, qu’ils soient de qualité ou pas, ça marche puisque les gens vont les voir (moi la 1ère). ça m’empêche pas d’en ressortir déçus !

      Quant à Tomorowland, je n’étais au courant de sa sortie que parce que j’ai vu que tu en avais parlé sur ton facebook il y a quelques temps. Sinon j’aurais même pas été au courant qu’il sortait ! Mais faut dire aussi que je suis plutôt à la rue question sorties ciné. Je me fie au programme du petit ciné indépendant où je vais et ils ne passent pas ce genre de films. Mais dès qu’il est dispo, je le verrai chez moi !

  2. Clownface says:

    C’est vrai, un film, surtout de ce calibre et avec ce budget est là pour faire du fric. Mais je crois que le film a souffert de la comparaison avec Mad Max et Tomorrowland, deux films que j’ai adoré, voir même plus. Ils m’ont même redonné envie d’aller au ciné plus régulièrement.
    Pour moi qui suis extrêmement bon public, c’est quand même un regret de ne pas être rentré dans l’histoire. Peut-être que je deviens simplement plus exigeant. Après, je suis comme toi, même peut-être pire, parce que régulièrement je vais les voir ces grosses productions qui commencent à me fatiguer.
    Comme tu le souligne, je crois que les bons films sont rares, sans compter qu’on ne peut pas aimer tout les bons films…

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.