Critique Joséphine

Sortie : le 19 juin 2013

Venant juste de lire les 3 volumes de la BD de Pénélope Bagieu, je ne pouvais pas passer à côté du film qui s’en inspire directement.

Les médias ont tenté de faire passer Joséphine pour une Bridget Jones à la française. Il faut dire que leurs profils sont similaires : la trentaine, célibataires. En quête du grand amour, elles vont de désillusion en désillusion et se compliquent la vie alors que l’amour est sous leurs yeux.

Etant une grande fan de Bridget (enfin surtout des deux bouquins, pour être plus précise), j’ai quand même du mal à pousser la comparaison au-delà de ces quelques critères. En effet, si Bridget n’est en fait qu’une douce rêveuse, un peu trop branchée Chardonnay et accro à la balance, Joséphine est juste une…garce égoïste. Le mot est un peu fort, je sais, mais il traduit finalement très bien ce que j’ai ressenti devant le visionnage du film (et non durant la lecture de la BD). Ses mensonges ne l’ont rendue que plus pathétique à mes yeux. Pour moi, l’essence du personnage principal a été modifiée à 80% dans son adaptation, ce qui est plus que dommage.

Le ton de Joséphine est frais, girly mais pas trop mièvre… C’est une comédie qui ne pourra pas te mettre de mauvaise humeur, ça c’est certain. J’avoue que j’ai souri à plusieurs reprises (mais pas ri, faut pas pousser !). Dans le fond, j’ai pourtant vite perçu que Joséphine n’allait pas aller bien loin finalement. En effet, le film prend très vite son indépendance et se détache de la bd et donc, de l’histoire originelle pour nous sortir une histoire brumeuse au sujet d’un départ au Brésil… qui n’en sera finalement pas un.

Au départ, c’est drôle. A la longue, c’est relou car totalement invraisemblable. En gros : les meilleures choses ont une fin et je ne cautionne pas trop le scénario qui vire vite au n’importe quoi. Il y a beaucoup de facilités au niveau de l’intrigue et beaucoup de faiblesses du côté des personnages qui sont finalement très clichés et pas toujours très aboutis.

Joséphine se regarde sans aucun mal du moins, si on arrive à faire fi des nombreuses invraisemblances qui le traversent de part en part (qui s’accumulent). Il ne laissera pas un souvenir impérissable, ça c’est sûr. En somme, je ne le conseille pas forcément mais ne peut pas le déconseiller pour autant.

4 comments

  1. Audrey says:

    Disons que ce n’est pas une bd narrative… juste des petites scènes accolées les unes aux autres. Même s’il y a une sorte de lien, il n’y a pas vraiment d’histoire dans ces bd là…

  2. Lujena says:

    Le film ne me fait pas trop envie, contrairement à la BD que je relis avec plaisir… Il parait qu’ils vont adapter « Page blanche » et « Cadavre Exquis » de Pénélope Bagieu, je pense que ces deux BDs ont un meilleur potentiel d’adaptation… ^^

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.