Critique Le jardin des secrets, Kate Morton

E5AygJ7zpvFWiKUSwZaDNNaApjo

Résumé

Sur un bateau en route pour l’Australie, une petite fille de 4 ans se cache. Abandonnée, elle ne doit pas dire son nom. Elle attend la conteuse, une femme mystérieuse, qui doit venir la chercher. Mais la conteuse ne reviendra jamais…

Bien des années plus tard, c’est Cassandra, qui hérite d’un mystérieux cottage en Cornouaille, qui percera ce mystère originel.

Mon avis

J’ai beaucoup aimé ce roman et j’ai maintes fois été émue par son contenu. D’un certaine manière, ce livre et ses héroïnes m’a particulièrement parlé alors que je ne m’y attendais pas forcément. Sous bien des aspects, Le jardin des secrets m’a paru meilleur que L’enfant du lac même si j’ai l’impression que les deux romans fonctionnent un peu avec le même genre d’ingrédients soit une famille, plusieurs générations, un mystère et un récit qui alterne entre plusieurs époques, plusieurs histoires et plusieurs points de vue afin d’épaissir le fameux mystère puis de nous en livrer les clefs, une à une.

Quand je vois la construction d’un tel roman, je me suis : wahou, quel boulot ! C’est toujours fascinant de voir toutes les pièces d’un puzzle littéraire s’emboîter dans les dernières pages. Le Jardin des secrets est un livre dodu mais je ne lui ai pas trouvé la moindre longueur car il est suffisamment riche et haletant pour vraiment nous captiver de A à Z.

Pour ma part, secrets de famille sous fond d’Angleterre victorienne = plaisir de lecture assuré ! Mais contre toute attente, j’ai également beaucoup aimé les passages plus modernes avec Cassandra, une héroïne agréable, pleine de ressources mais à la fois fatiguée par un lourd passé.

Bon, par contre, je ne suis pas à 100 % convaincue par le style de Kate Morton que je trouve à la fois fluide et…quelque peu impersonnel. Je serai bien en peine de définir son style. A cela, on peut ajouter mon regret d’avoir rencontré des personnages un peu superficiels et parfois, un peu manichéens. Mais au vu du charme global du roman, ce serait chipoter que de s’y attarder !

25/91

J’ai lu ce livre dans le cadre de mon challenge perso « Je vide ma PAL »

 

9 comments

    • Audrey says:

      Je t’avoue qu’avant de recevoir L’enfant du lac (son dernier) grâce à Babelio, je ne la connaissais pas mais depuis, j’ai réalisé qu' »elle est une référence en la matière !

    • Audrey says:

      Je l’ai lu en vacances, sur la terrasse de ma location en Crète et j’en garderai un excellent souvenir, ne serait ce que par son contexte de lecture ! Mais l’histoire en elle même a évidemment un intérêt !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge