Critique Jane Eyre

Sortie : 25/07/2012

Note : 9/10

 

Résumé : Jane Eyre n’a jamais eu la vie facile. Orpheline, elle a été placée chez son oncle. A la mort de celui-ci, sa femme, bien décidée à se débarrasser de ce fardeau, la fait entrer à Lowood, un établissement réputée sans pitié pour les élèves qui le fréquentent. Quelques années plus tard, Jane a 19 ans et vient d’être engagée comme gouvernante. Elle quitte Lowood pour la demeure du très riche Edward Rochester. De fil en aiguille, elle finira par tomber amoureuse de lui mais ne se doute pas encore qu’il cache un terrible secret entre les murs de sa splendide demeure…

Ce que j’ai aimé : A 14 ans, j’ai lu Jane Eyre, de Charlotte Brontë et je suis tombée amoureuse de cette histoire. Je l’aimais tellement que j’ai volé le livre au CDI de mon collège. Depuis, je l’ai lu et relu. Dernièrement, feu mon chaton roux m’en a déchiré quelques pages. Qu’importe, je ne compte pas en racheter un autre exemplaire. Quelques années après avoir lu le roman, j’ai pu voir l’adaptation qui date des années 90 avec Charlotte Gainsbourg, ma petite préférée. Je l’ai vu plusieurs fois, évidemment.

Quand j’ai su qu’il avait été adapté à nouveau, j’ai eu quelques appréhensions : avait-on massacré mon roman de référence ? Après visionnage, je peux assurer que non, bien au contraire. Si l’adaptation avec Charlotte Gainsbourg reste ma préférée, sentimentalement parlant, celle de Cary Fukunaga reste bien meilleure. Pourquoi ? Le film est tout d’abord très beau ! Il m’a fait penser au Bright Star, de Jane Campion, dont l’esthétisme et le lyrisme ne peuvent que séduire. La trame du roman est également bien respectée, rien n’a été oublié, ou presque. D’accord, tout est terriblement condensé et quand on connait aussi bien le roman que moi, ça crispe. Mais bon, c’est le jeu.

J’ai également beaucoup aimé la retranscription de l’univers gothique du roman avec cette demeure sombre, inquiétante. Les hauts murs et puis la nature autour. Beaucoup de scènes en extérieur (dans les landes anglaises, si chères à l’auteur du roman) également qui m’ont particulièrement parlé et qui respectent parfaitement l’ambiance du roman.

Ce que je n’ai pas aimé : Au départ, j’avais un peu peur du casting. Mia Wasikowska en Jane Eyre ? Etrange ! Il faut pourtant avouer qu’elle s’en tire admirablement bien. Quant à Michael Fassbender, il reste (à mes yeux) un peu trop sexy pour un Rochester mais est loin d’être lisse pour autant.

Si je devais regretter quelque chose, c’est peut être le rapide passage sur l’enfance de Jane. Lowood tient une place importante dans le roman et dans cette adaptation, on ne s’y attarde pas. Bon, c’est loin d’être grave pour autant.

En bref : J’ai adoré visionner cette nouvelle adaptation de Jane Eyre car elle donne un sacré coup de jeune à l’histoire. D’ailleurs, je sais déjà que dans quelques mois, je prendrais plaisir à le revoir, histoire de m’imprégner un peu plus de ses images.

2 comments

  1. Lujena says:

    Ah je vois que toi aussi tu ‘las adoré ^^ J’ai du me le regarder 5 fois en… 2 mois! Par contre je n’ai pas vu la version avec Charlotte… Il va falloir que je comble cette lacune!

    • petiteconne says:

      Ah oui quand même! T’as eu le coup de foudre ! 🙂
      Tu verras, l’adaptation avec Charlotte est différente… et finalement moins bonne mais bon, dès qu’il y a la Gainsbourg dedans, je ne peux que craquer et puis comme je l’écris, mon amour pour ce film est plus sentimental qu’autre chose. Je l’ai tellement vu quand j’étais ado que j’en connais le moindre détail ! ^^

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.