Critique The imitation game

Sortie : le 28 janvier 2015

Voilà bien un film dont le thème ne m’intéressait pas forcément. Vu presque par hasard, il m’a pourtant emballée. Ses 1h55 sont passées sans mal et en plus, j’ai appris quelque chose sur un homme dont j’ignorais jusqu’au nom : Alan Turing.

Nous sommes alors en 1940. Ce mathématicien et cryptologue a été chargé par gouvernement Britannique de percer le secret d’Enigma. Cette machine de cryptage allemande était alors réputée comme inviolable. Alors que la guerre fait rage partout en Europe, Turing et son équipe entament une toute autre bataille : celle des chiffres !

Efficace, super prenant et émouvant (juste ce qu’il faut), ce film britannique nous replonge donc en temps de guerre. Pas de batailles pour autant, pas de sang, pas d’ennemi en vue même, juste une mission : décrypter les messages des allemands et parasiter leurs actions. Aux commandes, un homme étrange : Alan Turing. Un héros de guerre presque inconnu, un mec un peu perché, très tourmenté et surtout, un mathématicien hors pair. En perçant le secret d’Enigma, cet homme va permettre de sauver des millions de vie mais finira marginalisé à cause de son homosexualité. Après la guerre, il sera même contraint de subir une castration chimique et finira tout simplement par se suicider. Point final. Un bien triste destin pour un surdoué !

Mais revenons donc au film où il est aussi bien question de l’Histoire avec un grand H que de la petite histoire puisque les thèmes des enjeux scientifiques et de l’aventure humaine sont traités sur un pied d’égalité. C’est cet équilibre qui rend le film intéressant. On ne se contente pas de nous raconter ce petit morceau d’Histoire, on nous apprend à connaître et à apprécier une poignée de personnages (chacun d’entre eux ayant son histoire, ses tourments).  Keira Knightley incarne justement Joan Clarke, une cryptologue douée mais freinée par les a priori de l’époque (selon lesquels une femme qui travaille ne peut pas viser plus haut qu’un poste de secrétaire).

Sans parler de chef d’œuvre pour autant (faut pas déconner), je considère que The imitation game est vraiment un film très intéressant. Belle reconstitution, bon casting, de la tension (il y a quelque chose d’épique dans la quête de l’équipe de scientifiques)…  Certes, la réalisation est très classique et élégante (certains diront « figée ») mais je ne pense pas qu’un tel thème doit se traiter avec fantaisie sous peine de décrédibiliser l’histoire.

Notons néanmoins que je ne suis pas historienne et que je ne peux pas juger de la véracité historique de toutes les scènes.

4 comments

  1. auroreinparis says:

    Dans les critiques, ce qui revient comme principal point négatif c’est le classicisme de la réalisation, trop  » académique ». Je l’ai toujours sur ma liste es films à voir mais je laisse leur chance à d’autres, même si ton avis emballé va me faire réfléchir !

    • Audrey says:

      Pour ce genre de films, ça ne me dérange pas plus que ça en fait ! Et puis la réalisation est classique, certes, mais pas poussiéreuse pour autant !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge