Critique Hôtel Transylvanie

Sortie : 13/02/2013

Note : 14/20

 

Résumé : Tenu par Dracula en personne, l’Hôtel Transylvanie est spécialement conçu pour les monstres. A l’abri de ces satanés humains dont elles ont très peur, des créatures diverses et variés peuvent ainsi se détendre et profiter de la vie. Cette année, la fille de Dracula, Mavis, fête ses 118 ans en grandes pompes. Pourtant, elle ne rêve que d’une chose…parcourir le monde et découvrir de nouvelles personnes. Ça tombe plutôt bien : un humain amoureux d’aventures et de sensations fortes débarque justement dans l’hôtel.

Ce que j’ai aimé : Gothique et festif à la fois, Hôtel Transylvanie nous plonge dès les premières secondes dans la vie du Comte Dracula et de sa charmante fille. On se laisse rapidement convaincre par ce drôle d’hôtel et surtout, par sa drôle de clientèle…entièrement constituée de monstres en tous genres ! Difficile de ne pas craquer devant des personnages hauts en couleurs et plus fous les uns que les autres. Un homme invisible, une momie, des squelettes,…D’ailleurs, j’ai vite eu une petite préférence pour le loup garou et sa très très très grande famille de louveteaux complètement dégénérés !

J’ai également été amusée de rencontrer le VRAI Dracula…mis en scène dans une situation bien humaine finalement, puisqu’il incarne la figure du père bien décidé à empêcher sa fille de voler de ses propres ailes. Pas par méchanceté, bien entendu, son but est juste de la garder en lieux sûrs et de lui éviter malheurs, tristesse et autres désillusions… C’est classique mais quelque part, c’est touchant.

Ce que je n’ai pas aimé : Hôtel Transylvanie est un film d’animation FAMILIAL et ça se comprend assez rapidement. Si l’esthétique est sympa, les personnages attachants et le décor plein de mystère, les gags en tant que tels ne sont pas vraiment drôles. Loin de moi l’idée de jouer à l’intellectuelle de service mais l’humour, certes, gentillet, n’était pas vraiment fin. Je pense que j’aurais plus rigolé si j’avais eu 20 ans de moins… Là, j’ai juste souri de temps à autre.

Malgré toute ma bonne volonté, je dois également reconnaître qu’à mes yeux, Hôtel Transylvanie ne vaut pas grand-chose au niveau de son intrigue. Finalement, il ne se passe pas grand-chose et ce qu’il s’y passe, on le devine dès le début. C’est téléphoné. Prévisible. Et cela tue un peu l’originalité du tout. La fin m’a d’ailleurs parue un peu bâclée, un peu trop rapide à arriver. A mes yeux, l’histoire n’a donc aucune épaisseur et Hôtel Transylvanie, pas vraiment de fil conducteur. J’ai trouvé le tout un peu brouillon, un peu maladroit sur les bords.

En bref : Le message d’Hôtel Transylvanie est mignon mais un peu trop convenu pour qu’il touche vraiment la fille de bientôt 28 ans que je suis. J’ai beaucoup aimé le panel de personnages que j’ai trouvé originaux/drôles.  La créativité et l’inventivité d’Hôtel Transylvanie sont à souligner car il s’agit des principaux points forts. Malgré tout, si la forme m’a plu, le fond ne m’a pas vraiment passionnée. J’ai tout de même passé un bon moment.

2 comments

  1. auroreinparis says:

    La fille de pas loin de 28 que je suis pense un peu comme toi, mais je me suis vraiment laissée transporter. Faut dire aussi que je l’ai vu sans enthousiasme, il m’a donc séduite plus que ce à quoi je m’attendais !

  2. petiteconne says:

    Et oui, nos impressions d’un film semblent varier en fonction de nos attentes personnelles… Tu n’en attendais pas grand chose, j’en attendais beaucoup… Ceci explique cela! 🙂

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.