Critique Hors les murs

Sortie : 5 décembre 2012

Guillaume Gouix est la raison principale de mon intérêt pour Hors les murs car même si je cherche dans mon esprit, je ne me souviens pas d’avoir entendu parler de ce film lors de sa sortie au cinéma… Est-ce bon signe ou pas ? En fait, ni oui, ni non. Hors les murs m’a laissé une drôle d’impression, celle que l’on éprouve quand on a ressenti les qualités d’un film sans être forcément emballée pour autant.

C’est l’histoire d’Ilir et de Paulo, deux hommes, auparavant hétérosexuels, qui se rencontrent et s’aiment. Ça commence comme une blague, comme une histoire sans lendemain, la dérive d’un instant et puis ça se change en une histoire d’amour forte et éprouvante pour l’un comme pour l’autre.

Le point fort du film, ce sont sans doute les deux acteurs principaux qui nous livrent des interprétations vraiment sincères. De là à dire qu’ils sont convaincants en couple gay, je ne sais pas. J’ai une image trop « virile » (c’est le mauvais terme mais je ne sais pas comment dire) de Guillaume Gouix pour l’imaginer autrement qu’avec une femme. Du coup, toutes les situations ne m’ont pas paru à 100% crédibles. Mais avec un petit effort mental, pourquoi pas.

La réalisation, quant à elle, se veut réaliste et montre la vie telle qu’elle est en ces jours d’hiver (je ne me souviens pas d’une seule scène sous le soleil, tout se passe la nuit ou sous la grisaille) : grise et morne. Il n’y a pas de beaux paysages, pas de jolies vues de la ville. Juste du quotidien. Celui de deux hommes qui apprennent à vivre ensemble.  Le couple n’a pas beaucoup d’argent et leur histoire d’amour ne se déroule pas entre les draps de satin d’un lit posé au milieu d’un loft. Les questions financières sont finalement au cœur de cette love story qui semble, dès le départ, vouée à l’échec. Le pourquoi du comment et le reste, je ne le dévoilerai pas car ce serait en dire trop sur le film et sur ce qui arrive aux personnages.

J’ai aimé la dignité de l’histoire et du film en son intégralité. La volonté du réalisateur de ne pas choquer, de ne pas provoquer mais de dire « voilà une histoire d’amour triste et voilà comment se déroulent les choses ». On finit par oublier que c’est un couple gay car il n’y a rien de tapageur là dedans, juste des scènes qui sonnent vrai. Pourtant, il est vraiment dommage que l’histoire soit parasitée par des digressions qui amenuisent un peu son intensité. Il y a trop de thèmes abordés, trop de scène sans réel intérêt et qui perdent un peu.

Hors les murs est un film modeste qui ne laisse pas de grands souvenirs mais qui n’en est pas moins touchant, à sa manière. J’ai malgré tout trouvé que l’histoire était un peu téléphonée et que l’intrigue manquait finalement de piquant. La seule « originalité » dans cette histoire d’amour et son traitement, c’est que les amoureux soient deux hommes.

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge