Critique groupée : Avant toi + The conjuring 2 + Julieta

428988-jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxL’histoire

Julieta s’apprête à quitter Madrid définitivement lorsqu’une rencontre fortuite avec Bea, l’amie d’enfance de sa fille Antía la pousse à changer ses projets. Bea lui apprend qu’elle a croisé Antía une semaine plus tôt. Julieta se met alors à nourrir l’espoir de retrouvailles avec sa fille qu’elle n’a pas vu depuis des années. Elle décide de lui écrire tout ce qu’elle a gardé secret depuis toujours.
Julieta parle du destin, de la culpabilité, de la lutte d’une mère pour survivre à l’incertitude, et de ce mystère insondable qui nous pousse à abandonner les êtres que nous aimons en les effaçant de notre vie comme s’ils n’avaient jamais existé.

Mon avis

Quand Julieta est sorti, j’ai fait le choix de ne pas le voir au cinéma. L’histoire ne me disait absolument rien qui vaille, malgré mon amour pour Almodovar. J’ai quand même fini par le voir et j’en ressors étrangement mitigée. J’ai aimé ce film, je ne peux pas dire le contraire mais il m’a paru malgré tout assez anecdotique. En résumé, je n’en garderai pas un souvenir impérissable car j’ai l’impression qu’il m’a beaucoup beaucoup promis sans rien me donner, au final. Quand j’ai compris que le clap de fin était arrivé et que je ne saurais rien de plus, j’ai été agacée ce qui est à la fois bon et mauvais signe. A mes yeux, l’histoire manque cruellement de piquant, d’impertinence, elle est très linéaire et finalement, malgré ses grands airs, assez banale. Mais comment vous dire ? Les actrices sont tellement justes et Almodovar, tellement bon qu’on se laisse malgré tout happer. Il y a une véritable ambiance, quelque chose d’indéfinissable dans ce film alors qu’importe si, finalement, le voyage s’avère plus intéressant que la destination finale : on y va quand même !

063880

L’histoire

Une charmante petite ville de l’Angleterre rurale. Si elle est originale et artiste dans l’âme, Louisa « Lou » Clark, 26 ans, n’a aucune ambition particulière. Elle se contente d’enchaîner les boulots pour permettre à ses proches de joindre les deux bouts.
Jeune et riche banquier, Will Traynor était un garçon plein d’audace et d’optimisme jusqu’à ce qu’il se retrouve paralysé, suite à un accident survenu deux ans plus tôt. Devenu cynique, il a renoncé à tout et n’est plus que l’ombre de lui-même.
Autant dire que ces deux-là auraient pu ne jamais se rencontrer. Mais lorsque Lou accepte de travailler comme aide-soignante auprès de Will, elle est bien décidée à lui redonner goût à la vie. Et peu à peu, les deux jeunes gens s’éprennent passionnément l’un de l’autre. La force de leur amour pourra-t-elle survivre à leur destin qui semble inexorable ?

Mon avis

Je n’ai pas lu le livre et je ne compte toujours pas le lire MAIS je connaissais l’histoire (et la fin). C’est donc en connaissance de cause que j’ai décidé de voir le film. J’avais peur d’une histoire trop larmoyante, d’un truc à la fois mièvre et lourdingue et j’ai été agréablement surprise. Si on excepte la fin dramatique, ce film a un charme britannique auquel j’ai toujours beaucoup de mal à résister. Même la prestation ultra surjouée d’Emilia Clarke (que j’aime quand même, malgré trop de mimiques (on avait compris que son personnage est exubérant et un poil loufoque, il était inutile d’en rajouter…)) ne m’a pas empêchée de passer un bon moment. Bon voilà, j’aurais forcément aimé une autre fin mais je trouve finalement l’histoire assez intéressante. Faut quand même oser mixer la romance avec le thème de l’euthanasie.  Après voilà, je n’ai pas été bouleversée et moi qui pensais sortir les mouchoirs, je n’ai eu qu’une petite larmichette, vite évaporée.

the-conjuring-2-poster-lgRésumé

Une nouvelle histoire vraie issue des dossiers d’Ed et Lorraine Warren : l’une de leurs enquêtes les plus traumatisantes.
Lorraine et Ed Warren se rendent dans le nord de Londres pour venir en aide à une mère qui élève seule ses quatre enfants dans une maison hantée par des esprits maléfiques. Il s’agira d’une de leurs enquêtes paranormales les plus terrifiantes…

Mon avis

Ce second The conjuring est un bon film d’horreur. Classique, mais bon. Néanmoins, j’ai tellement aimé le premier que je n’ai pu qu’être déçue par le résultat. Déjà, je n’ai pas eu peur une seconde. Ben non. Je n’ai même pas été tendue. A part, peut-être, au moment de la scène du tableau qui est particulièrement bien faite mais quant au reste… Cela n’a pas vraiment eu d’effet pour moi. En fait, j’ai eu la nette impression que le réalisateur, voulant frapper fort dès le début, a mis tous ses effets dans la première partie. Et comme il n’y a pas eu de crescendo dans l’histoire, pas de montée dans l’horreur, je me suis, à bien des reprises, ennuyée devant mon écran. Il faut dire que le film dure un peu plus de 2 heures ce qui laisse largement le temps à l’histoire de retomber… Idéal si vous voulez frissonner sans prendre la peine de regarder sous votre lit pendant les 15 jours suivants…

6 comments

  1. Lujena says:

    J’ai regardé « Avant toi » avec l’homme, un peu par hasard. Je ne connaissais pas la fin en revanche, du coup j ai été surprise… Mais dans le bon sens. Ça change des romances habituelles… que je ne regarde pas en fait

    • Audrey says:

      Je regarde les romances historiques, les histoires d’amour modernes ne m’intéressent que très rarement… Donc je n’étais pas non plus la cible idéale pour ce genre d’histoire 😉
      Mais c’est un film qui se regarde bien, toi comme moi, on a donc bien fait de tenter le coup !

    • Audrey says:

      Beaucoup de lectrices ont adoré ce bouquin donc je veux bien croire qu’il t’ait plu ! 🙂
      Le premier Conjuring est excellent… le second est moins marquant mais il reste de qualité. C’est juste que je m’attendais à beaucoup mieux vu le premier ! Il est assez pépère comme film, c’est pas très effrayant !

  2. Kitsy says:

    Comme tu le sais j’ai regardé avant toi aussi la semaine dernière ! J’ai beaucoup aimé, je n’ai versé qu’une petite larme à la fin aussi, comme dans le livre d’ailleurs. Après je trouve qu’il y a quand même plus de profondeur dans le roman, il y a certaines choses qui ne sont pas mentionnées dans le film ou traitées à la légère. Mais ça reste quand même une très bonne adaptation. Après j’avoue qu’Emilia y est allée fort sur les mimiques XD.
    Kitsy Articles récents…La Curée (Emile Zola)My Profile

    • Audrey says:

      C’était très plaisant à voir… après je suis convaincue que le livre doit être plus complet mais je ne sais pas si je le lirais un jour… J’en avais lu un extrait et je n’ai pas été super fan du style de l’auteur… Mais je garde quand même l’idée ! 🙂

Laisser un commentaire

CommentLuv badge